La référence des professionnels
des communications et du design

Une nouvelle politique de données ouvertes pour Montréal

La Ville de Montréal souhaite adopter une nouvelle politique de données ouvertes reposant sur le concept d’«ouverture par défaut».

La nouvelle politique implique que toute donnée recueillie par la Ville est désormais considérée comme ouverte, tout en prenant en compte des considérations comme la confidentialité des renseignements et la sécurité publique. Elle sera soumise au conseil municipal du 14 décembre pour approbation.

«La libération de données constitue un important levier en matière de transparence et un vecteur de développement économique contribuant à la création d'emplois de qualité, estime Harout Chitilian, vice-président du comité exécutif et responsable des technologies de l'information de la Ville intelligente. Cette nouvelle politique permettra l'accélération de la libération des données, en plus d'ouvrir la voie aux entreprises et aux organisations qui souhaitent développer de nouveaux services aux citoyens, correspondant à leurs besoins.» 

Quatre grandes orientations
Dans la nouvelle Politique de données ouvertes, la Ville de Montréal:

1. reconnaît que l'accès ouvert aux données qu'elle produit et possède présente des avantages du point de vue de la transparence, de la vie démocratique et sociale, du développement économique et de l'efficacité organisationnelle.

2. s'engage à diffuser sur internet, progressivement et en continu, ses données tout en prenant en compte les coûts, les efforts et les ressources disponibles pour ce faire.

3. s'engage à mettre en place des mécanismes de concertation avec les citoyens et les utilisateurs de données pour prendre en compte leurs besoins dans les efforts de diffusion des données.

4. s'engage à développer de bonnes pratiques et des technologies visant à faciliter le partage des données à l'interne et vers les citoyens, ainsi qu'à assurer leur qualité.

La nouvelle politique s'applique à toutes les unités administratives de la Ville de Montréal, incluant les arrondissements. La Ville recommande aussi aux organisations paramunicipales, ou faisant partie de son périmètre comptable, de l'adopter. Montréal compte 184 jeux de données ouvertes, et la Ville souhaite rendre disponibles ses données d'ici la fin de 2018. Dans ce contexte, des organisations comme Stationnement de Montréal, par exemple, ouvriront leurs données.

Cette annonce répond à un besoin formulé par de nombreuses entreprises, dont PRKNG, engagées dans le Plan d'action Ville intelligente.

comments powered by Disqus