La référence des professionnels
des communications et du design

Le restaurant du W redessiné

Afin de revitaliser le restaurant de l’hôtel W, Ivanhoé Cambridge a fait appel à Peter Chase, Sid Lee Architecture et Massivart pour un projet de redéfinition et de repositionnement dans l’univers montréalais.

ê.a.t. «être avec toi» a été élaboré par la firme new-yorkaise BPC (by Peter Chase), spécialisée en conceptualisation pour la restauration, et le plus récent projet de Sid Lee Architecture. Ce concept de restaurant-galerie, qui a démarré par une «mise à nu» des espaces de l’ancien restaurant Otto, accueillera des murales, des tableaux et des installations artistiques célébrant la diversité de la métropole. En s’alliant à Massivart pour la direction artistique et à 12 artistes montréalais, dont Stikki Peaches, What is Adam, Jason Cantoro et Jean Labourdette, Sid Lee a imaginé un concept où l’art et le design deviennent événement. Ce concept de transition sera le préambule à des rénovations plus importantes des espaces publics de l’hôtel.

Ce projet transitoire accueillera jusqu’en février de nombreux artistes pour un résultat de type «salon de réception français rempli d’art», selon les mots de l’architecte et associé de Sid Lee Architecture, Jean Pelland. «Au départ, l’idée était d’épurer au maximum les éléments de design pour laisser un canevas blanc. Il était question, pour ce projet, de mettre en place une stratégie de mise en valeur de l’art.»

Le projet répond à la demande d’Ivanhoé Cambridge qui désirait une intervention axée sur l’art, par et pour les Montréalais. Sid Lee a ainsi volontairement misé sur l’expérience plutôt que l’architecture afin d’attirer l’attention sur le lieu-événement. Selon Jean Pelland, cette approche correspond à la mission que se donne Sid Lee Architecture. «Nous travaillons à de nombreux projets de repositionnement. Nous ne nous identifions pas comme faisant de l'architecture de marque, trop réducteur, mais plutôt comme des créateurs de vitalité, d’expérience. Il y a un angle commercial à toutes nos propositions, mais nous le faisons avec la plus grande qualité possible. Nous œuvrons à créer des expériences uniques pour les consommateurs. Et pour nous, ça ne veut pas toujours dire de mettre l’architecture à l’avant-plan.»

Une redéfinition mélangeant art, design et restauration
À mi-chemin entre galerie et restaurant, les œuvres présentées se fondent au mobilier. L’intégration artistique de Massivart sous la curation d’Arthur Gaillard célèbre la diversité montréalaise par des oeuvres conçues sur mesure par des artistes exclusivement montréalais et émergents. Des tables (par Jason Wasserman), aux murales (par Wia et Stikki Peaches), en passant par les stations (Jason Cantoro) et vitres (Scaner), les artistes ont pris le contrôle visuel du lieu. «Nous avons cherché à effacer la frontière entre l’art et les autres corps de métier de design, dit Jean-Éric Hoang de Massivart. En intégrant l’art où l'on ne s’y attend pas, on le rend plus accessible. Nous voulons que tous puissent s'identifier à ce qui a été créé, ce qui est possible lorsque l'art est réellement intégré à un lieu.»

Photo: Patricia Brochu et Stéphane Brugger

comments powered by Disqus