La référence des professionnels
des communications et du design

Tout ce qui ne se passera pas en 2016

Le groupe eMarketer a dévoilé ses prédictions quant aux débats, problèmes et questions de l'industrie qui ne seront pas résolus dans la prochaine année.

Les maux de tête causés pas le blocage publicitaire ne disparaîtront pas
Même si plusieurs éditeurs de contenu devraient mettre la pédale douce sur les pubs envahissantes, de nombreux consommateurs continueront de payer pour éviter les publicités. Certains tenteront de régler le problème en obligeant les internautes intéressés par certains contenus à désactiver leur fonction de blocage. D'autres se tourneront vers la publicité native.

Le débat sur la comptabilisation des visionnements ne sera pas résolu
Qu'est-ce qui peut être considéré comme une impression? La question, qui continuera de diviser les clans, pourrait même se métamorphoser en débat sur la pertinence de la mesure des visionnements.

Facebook ne mangera pas YouTube
Facebook devient vite un joueur de taille en vidéo sur le web. Avec ses huit milliards de visionnements par jour (deux fois plus qu'en avril dernier), la plateforme intéresse les annonceurs, qui aiment toutefois encore YouTube. Selon eMarketer, les deux plateformes continueront d'être utilisées, mais pour des cibles différentes.

Les jeunes n'abandonneront pas Facebook
Plusieurs ont prédit la baisse d'attrait du réseau social auprès des jeunes, mais Facebook restera populaire. Peut-être certains considéreront-il que c'est un mal nécessaire, mais comme le fait remarquer l'équipe d'eMarketer, ce mal nécessaire fait figure de bon modèle d'affaires.

Consultez l'étude sur le site d'eMarketer.

comments powered by Disqus