La référence des professionnels
des communications et du design

Attraction achète le groupe Apollo

Attraction a conclu une entente de principe pour devenir propriétaire du groupe Apollo, soit Studios Apollo, Apollo Publishing, 1One Production. 

Cette transaction vise à étoffer l’offre de maisons de production commerciales d’Attraction (Jet Films et La Cavalerie). L’entreprise complète du même coup le financement stratégique d'Apollo Music Store, une plateforme en ligne offrant de la musique d’artistes dont les droits sont libérés à l’avance.

«Un tel achat n’a rien de typique. En fait, l’équipe de direction d’Apollo dirigera notre division de production commerciale, reprenant un peu le scénario de l’acquisition de LP8 en 2014, qui avait dépassé toutes nos attentes, explique Richard Speer, PDG d’Attraction. Laisser toute la place aux spécialistes pour qu’ils puissent continuer de faire ce qu’ils font si bien, c’est dans notre ADN. C’est exactement ce qui se passe dans cette entente.»

Richard Speer et Michel Fortin ont fondé Attraction en 2002, à la suite de l’achat de Jet Films en 1999. Cette association a mené à d’autres acquisitions, notamment celles de Staub Studios, 6ixDegrés Production et Films Traffik International, éventuellement fusionnés sous La Cavalerie, dirigée par Olivier Staub, une maison de production audiovisuelle intégrée pour la photographie, les publicités télé et le contenu web. «Je suis ravi d’accueillir les membres d’Apollo au sein de l’équipe, dit-il. Nous avons eu de nombreuses discussions sur l’état actuel de l’industrie et vers où l'on se dirige. C’est franchement génial d’être entouré de gens aussi créatifs et ambitieux que nous, et qui partagent la même vision.»

«On travaille dans la créativité. On ne peut donc pas ressasser le passé et se plaindre que les choses ne sont plus ce qu’elles étaient. On doit s’adapter, se montrer proactif.»

Michel Fortin a joué un rôle clé dans la transaction. «Une telle initiative est aussi essentielle qu’excitante pour l’industrie en général. L’équipe d’Apollo est jeune, innovatrice et n’a pas peur du changement, dit Michel Fortin. On travaille dans la créativité. On ne peut donc pas ressasser le passé et se plaindre que les choses ne sont plus ce qu’elles étaient. On doit s’adapter, se montrer proactif, construire une nouvelle offre et trouver de nouvelles manières de représenter les artistes et de servir les agences.»

«Quand Michel nous a approchés la première fois, l'on ne songeait absolument pas à une pareille entente, dit Paul Maco, cofondateur des Studios Apollo. Mais à force de passer du temps avec lui, Richard et leur équipe, on a compris leur vision et toutes les possibilités que pouvait nous offrir Attraction. On a vu que cette transaction allait véritablement changer la donne en production commerciale. Et il n’y a rien qu’on aime plus que de participer activement au changement.»

Même si l’équipe n’a pas divulgué de détails sur le fonctionnement futur de l’entreprise, celle-ci dévoile cependant que de grands développements seront annoncés au cours de la nouvelle année. «Cette transaction n’est en aucun cas une tentative superficielle d’accaparer plus d’unités d’affaires. Elle s’inscrit dans la refonte de notre approche de la production commerciale, qui se veut résolument tournée vers l’avenir. Restez à l’écoute, on vous surprendra», conclut Richard Speer.

En couverture: Richard Speer, PDG d’Attraction.

comments powered by Disqus