La référence des professionnels
des communications et du design

Fubiz: un «simple projet» devenu moteur d'inspiration

Lors du récent RDV Design, Romain Colin, fondateur du site Fubiz, et Arnaud Granata ont discuté des fondements de cette plateforme, de son traitement du contenu et des tendances du moment.

Romain Colin est le fondateur et le directeur de création du site Fubiz, blogue européen consacré à la photographie, au design, à la culture urbaine, l’architecture et les arts numériques. Né en 2005, Fubiz était à la base un side project pour le jeune Français, qui l’a fondé à 20 ans. Peu à peu, ce projet prévu «pour la rubrique "divers" sur le CV» s’est professionnalisé et est devenu le travail à temps plein de l’entrepreneur. Il comptabilise aujourd’hui plus d’un million de visiteurs uniques et 4,5 millions de pages vues par mois.

Une ligne de contenu en trois éléments
Le contenu de Fubiz est un florilège de projets inspirants d’artistes, d’agences et de marques. Tous les jours, le site dévoile ce qui est «le plus intéressant, différent, créatif et beau sur des sujets variés». La ligne éditoriale de sélection des sujets repose sur le fond et la forme, le site recherche des projets ayant «une exécution forte ainsi qu’un propos fort».

À ces deux critères, Romain Colin en ajoute un troisième, l’amplification ou potentiel de viralité. Les contenus «sont beaux et inspirants, mais nous les voulons aptes à l’amplification, c’est le troisième facteur. À force de publier depuis 10 ans, on développe une forme de recette pour savoir ce qui marche». L’équipe de Fubiz travaille les contenus en les animant, en sélectionnant les pièces mises de l’avant afin de les rendre plus virales, mais aussi plus faciles à comprendre et plus visuelles. «On va étirer de plus en plus le contenu et présenter un avant, un pendant et un après, avec des vidéos des coulisses par exemple, des discussions sur la préparation et sur l’inspiration. Ainsi, il n’y aura pas juste la pièce qu’on présente mais tout un ensemble, plus facile à mettre en valeur». Nous ne faisons pas de publicité, tout notre contenu est amplifié par la communauté et les artistes eux-mêmes. «On "package" notre contenu en fonction des différents réseaux, puis on le laisse vivre».

Romain Colin précise qu’il n’est pas designer de métier, mais qu’il est sensible à ce domaine, qu’il perfectionne chaque jour. Il a brièvement partagé les tendances du moment en matière de contenu et de design, pour un contenu «bien présenté». Selon lui, les vidéos en ultra haute définition (4K) sont à surveiller, ainsi que tous les progrès technologiques en matière de photo et de vidéos, qui repoussent sans cesse les possibilités. Sur un niveau plus subtil, les .gif et les cinémagraph représentent une nouvelle tendance à explorer. «Il faut ajouter une animation dans l’image, des boucles, des images animées, comme dans Instagram avec Boomerang par exemple.»

La question de la monétisation
Le modèle économique de Fubiz repose sur la publicité en ligne et la création de contenu commandité. Celui-ci ne se retrouve pas sur le site, mais seulement chez les annonceurs, car ceux-ci «veulent souvent notre caution, notre savoir-faire, mais pas forcément l’amplification de notre média». La division agence de Fubiz a déjà travaillé pour des marques comme RedBull, Canon et des équipementiers sportifs, notamment pour mettre en valeur le «mode de vie» de ces marques.

Fubiz se place alors à mi-chemin entre les annonceurs et les artistes, tout en cherchant à pousser l’annonceur hors de sa zone de confort, afin de créer un contenu fidèle à Fubiz et dont les artistes peuvent être fiers. 

 

comments powered by Disqus