La référence des professionnels
des communications et du design

Boomerang 2015: le discours du président

Alexis Robin, associé et directeur numérique de Lg2, présidait le jury du concours Boomerang, dont les prix ont été attribués jeudi. Voici la version intégrale du discours qu'il a prononcé avant la remise du prix Coup de coeur et du Grand Boomerang.

Merci aux membres du jury. J’ai été soufflé par votre talent, votre passion, votre ouverture et votre désir de donner à notre industrie la tape dans le dos qu’elle mérite.   

Et merci à vous, qui êtes ici en grand nombre. Mais surtout bravo. Ce soir, on souligne le travail de 45 agences, studios et collectifs. Et de près de 60 marques et organisations. C’est de loin le palmarès le plus vaste de tous les concours d'Infopresse, il y a de quoi être fier.

J’ai été soufflé par votre talent, votre passion, votre ouverture et votre désir de donner à notre industrie la tape dans le dos qu’elle mérite. 

Ce soir, on souligne aussi des dizaines d’expertises différentes. On célèbre les chargés de projets, conseillers, producteurs, qui portent à bout de bras, et souvent dans l’ombre, le travail, mais surtout les aspirations, les doutes, les rêves de dizaines de collaborateurs.

On célèbre les stratèges, qui transforment les objectifs en inspiration, et nous rappellent que la meilleure créativité est celle qui contribue à leur atteinte.

On célèbre les architectes, scénaristes, ergonomes, designers UX, qui nous rappellent l’obligation qu’on a de mettre l’utilisateur au cœur de tout ce qu’on fait.

On célèbre les DA, designers, concepteurs, rédacteurs, réalisateurs, artistes, qui mettent le beau au service de l’utile et font vivre des émotions à travers les interfaces et les contenus qu’ils créent.

On célèbre les analystes, développeurs, intégrateurs, technologues, qui concrétisent les idées les plus folles, souvent dans les conditions les plus folles. Et qui poussent les limites de la technologie jusqu’à nous la faire oublier.

On célèbre les spécialistes en média, data, mesure, performance, qui font chanter les chiffres et nous aident à bâtir des ponts plus pertinents et plus solides entre les consommateurs et les marques. 

Et on célèbre les marques, annonceurs, organisations, entrepreneurs qui, s’il fallait autrefois les pousser dans le dos pour qu’ils prennent le virage, sont aujourd’hui au-devant de la parade.

Votre travail est admirable. Mais ce qui est encore plus admirable, c’est la collaboration dont vous faites preuve.

C’est vous tous, et d’autres que j’oublie sûrement, qu’on célèbre ce soir. Votre travail est admirable. Mais ce qui est encore plus admirable, c’est la collaboration dont vous faites preuve au quotidien. C’est la manière dont vous combinez vos expertises, vos talents, vos passions pour donner vie à de grands projets. C’est en équipe que vous avez travaillé, et c’est en équipe que vous êtes montés sur scène.

C’est cet esprit qu’on célèbre ce soir. Et c’est cet esprit que le jury a souhaité souligner en décernant un prix coup de cœur. Pendant les délibérations, un projet s’est particulièrement démarqué par son aptitude à mobiliser, à inspirer, à rallier les forces vives autour d’un grand projet. Un grand projet qui, en un an, est passé de la vision à l’action, pour à son tour donner naissance à 181 projets. Vous l’aurez deviné, le jury est fier de remettre le prix Coup de cœur à Je vois MTL.

l'équipe de tp1

(PHOTO: sébastien d'amours)

Puis, arrive le moment de décerner le grand Boomerang. Mes attentes envers le jury étaient claires. Viser un juste équilibre entre logique et magie. Entre rationnel et émotion. Entre utile et beau. Entre expérience et performance. Et voir plus loin que les best practices, qui sont parfois un obstacle à l’innovation, en récompensant une réalisation qui fait un pas dans l’inconnu. 

Tout ça dans une seule réalisation. Grosse commande. Peut-être un peu trop grosse. Après un débat passionné, le jury s’est trouvé dans une impasse. Ou plutôt à une intersection. D’un côté, l’art. De l’autre côté, le commerce. À défaut de trouver une réalisation qui réunissait ces deux solitudes, il fallait trancher entre les deux. Mais pourquoi trancher au juste? Pourquoi mettre en opposition l’art et le commerce, quand les deux ont tellement à nous apporter, et à s’apporter l’un à l’autre? 

Poser la question, c’était y répondre. Le jury a donc décidé de revenir à une vieille formule, et de décerner non pas un, mais deux grands Boomerangs.

Le jury a décidé de consacrer deux projets. Le premier est un projet de nature artistique. Une expérience immersive à la fois innovatrice et poétique, une réalisation de calibre mondial qui fait un pas de géant dans la réalité virtuelle et contribue à faire rayonner la créativité d’ici à l’international. Il s'agit du site Jusqu’ici, réalisé par le studio montréalais Aatoaa et coproduit conjointement par l’Office national du film et la société française Nouvelles écritures.

Le deuxième est un projet de nature commerciale. Il s'agit du site web BonLook. Un modèle d’affaires réinventé, de l’expérience client à la distribution en passant par le prix, qui force une industrie qui se croyait à l’abri de la technologie à se remettre sérieusement en question.

les équipes de jusqu'ici et de bonlook

(photo: sébastien d'amours)

 

comments powered by Disqus