La référence des professionnels
des communications et du design

3 leçons de marketing de Donald Trump

À la chronique Bêtes de pub cette semaine, Stéphane Mailhiot de Lg2 et Arnaud Granata d'Infopresse analysent la popularité de Donald Trump et la façon dont les marques peuvent en tirer des leçons. 

1. La valeur de la différenciation

stéphane mailhiot

lg2

Établir une position polarisante ne limite pas le potentiel d’une marque. Donald Trump se satisfait d’un soutien solide d’une partie de la population. En s’assumant complètement, il ne cherche pas à plaire à tous. Dans un monde fragmenté tel que le nôtre, même les plus grosses marques gagnent à cibler leurs offensives. Comme Donald Trump, elles doivent avoir le courage de poursuivre les créneaux passionnés plutôt que de viser un public plus grand, mais moins intéressé.

2. La valeur des bénéfices

arnaud granata

infopresse

Donald Trump a compris les frustrations des électeurs et parvient à les intéresser avec des promesses aux détails limités. Lorsqu’elles ajoutent à cette recette des bénéfices concrets, les marques s’assurent la satisfaction des consommateurs. Par exemple, l’entreprise américaine de téléphonie T-Mobile a tendance à promettre des solutions à de gros problèmes de l’industrie, notamment les contrats dispendieux. Cela lui vaut des millions de nouveaux clients depuis plusieurs années.

3. La valeur du caractère

Même lorsqu’il prend des positions similaires, Donald Trump sort du lot des politiciens. Sa personnalité flamboyante le différencie au moins autant que ses positions politiques. C’est la même chose pour les marques, qui vendent souvent un produit ou un service offert chez un autre annonceur. Dans ces cas-là, les buts, l’histoire et la façon dont une marque se définit et définit son produit peuvent créer une personnalité différente. Cela permet d'établir un engagement émotionnel et de distancer la concurrence. Dove, par exemple, ne parle plus de son savon dans ses offensives, mais toujours d'estime personnelle. 

Aussi au programme cette semaine: le devoir patriotique des marques, le Black Friday, la journée sans achat et la valeur d’une bonne voix en publicité.

Écoutez la chronique «Bêtes de pub», diffusée à l’émission Médium large de Radio-Canada.

comments powered by Disqus