La référence des professionnels
des communications et du design

Emblème nazi: Amazon est-il allé trop loin?

Pour le lancement de la série The Man in The Great Castle», Amazon a lancé une campagne présentant des symboles nazis partout à New York, provoquant certaines indignations.

La série The Man in The Great Castle est adaptée d'un roman de Philip K. Dick, dans lequel les Nazis et le Japon impérial auraient remporté la Seconde Guerre mondiale et se partageraient le contrôle des États-Unis. Pour en assurer le lancement, Amazon a investi le réseau de métro de New York en recouvrant l’intérieur et l’extérieur du métro de symboles nazis et du Japon impérialiste, ainsi que 260 affiches promotionnelles, les 23 et 24 novembre.

Immédiatement, des réactions ont suivi, sur Twitter surtout, mais aussi dans de nombreux médias, jugeant cette initiative de marketing largement déplacée. Si la croix gammée n’est représentée nulle part, l’aigle du IIIe Reich est très présent, entre autres dans le drapeau américain, sur la moitié des banquettes de métro. Le jour même, des internautes ont partagé leur colère et leur dégoût. Dans un communiqué, le maire de New York est aussi monté au créneau, déclarant «ces publicités sont irresponsables et offensantes envers la Seconde Guerre mondiale et les survivants de l’holocauste, leurs familles, et d’innombrables habitants de New York».

L'organisation Metropolitan Transportation Authority, responsable du métro de New York, s’est d’abord défendue en assurant qu’il ne s’agissait pas d’un «message politique». Plus tard dans la journée, son porte-parole, contacté par le quotidien New York Post, a affirmé aux journalistes qu'Amazon retirait de cette publicité, qui n’aura vécu qu’un jour. En théorie, elle devait durer jusqu’au 14 décembre.

comments powered by Disqus