La référence des professionnels
des communications et du design

Snapshot Sessions: les dessous de la scène musicale montréalaise

John Londoño, du studio Consulat, signe l'exposition Snapshot Sessions, qui souligne les 10 ans de M pour Montréal

Passion
Amateur de musique depuis son jeune âge, John Londoño s'est tourné naturellement vers des artistes de la scène montréalaise à la fin de ses études en beaux-arts. Les années de métier lui ont permis de se tailler une place de choix dans l’industrie de la publicité. Néanmoins, le photographe aborde les artistes qui l’inspirent avec la même humilité du début.

C’est la raison pour laquelle depuis huit ans, il se met au service des musiciens, mais aussi de la mémoire culturelle de Montréal. Il a capturé des moments intimes avec les artistes avant leur entrée sur scène, dans les autobus de tournée, les chambres d’hôtel. Chaque portrait de l’exposition Snapshot Sessions a été capté en moins de 15 minutes, une démarche qui s’inscrit dans la volonté de désacraliser ceux qui composent la série.

Parmi les groupes et artistes que le photographe a suivis, on compte Grimes, Future Island, Jacco Gardner et Alvvays.

FUTURE ISLAND par John Londoño // exposition Snapshot Sessions

Sa signature artistique
Le photographe s’intéresse particulièrement aux images contrastées, tantôt de couleurs franches, mais surtout en noir et blanc. Il poursuit ainsi la tradition des artistes «musicaux» comme Anton Corbijn, Annie Leibovitz et Bob Gruen. Il se dit d’ailleurs plus traditionnel dans son approche de la photographie, et utilise peu Photoshop.

L'exposition
La série Snapshot Sessions souligne le 10e anniversaire de M pour Montréal tout en mettant en lumière le talent d’ici et d’ailleurs, une mission que l’organisme et le photographe partagent.  

«Les photographies atteignent des formats de 30 x 40 pouces, ce qui nous permet d’entrer littéralement dans le visage des protagonistes, observe John Londoño. Il faut vivre cette expo, c’est là que tout prend son sens. Sinon, c’est comme voir encore et toujours des images sur un écran…»

L’exposition prend place au Centre Phi, à Montréal jusqu'au 12 décembre 2015.

comments powered by Disqus