La référence des professionnels
des communications et du design

Consommateurs: 5 tendances à surveiller

Exclusivités, omniprésence, culture interne, technologies et perceptions: voici les cinq tendances à suivre en 2016 pour attirer l’attention des consommateurs selon plus récent rapport de Trendwatching.

1. Des exclusivités méritées

Selon Trendwatching, un des aspects les plus importants pour les humains se trouve dans les statuts qu’ils acquièrent. En 2016, ce sera aux consommateurs de prouver leur statut (créativité, compétences, goûts, etc.) aux marques pour bénéficier d’une expérience exclusive.

Exemple: En septembre 2015, Netflix a créé The Switch. Il s’agit d’un bouton qui, automatiquement, allume le téléviseur sur Netflix, met les téléphones sur la fonction silencieuse, diminue l’intensité des lumières et peut même commander de la nourriture à faire livrer. Mais pour y accéder, il faut l’installer soi-même. Bien que Netflix fournisse un tutoriel, l’entreprise recommande fortement que l’installation soit réalisée par une personne avec des connaissances en programmatique et en électronique. La valeur ajoutée offerte devient donc une exclusivité aux gens ayant de telles compétences.

2. Omniprésence contextuelle

En 2016, une entreprise devra être partout, pour ne jamais manquer un moment où un consommateur ressent un besoin. 2015 a vu naître une multitude de nouvelles plateformes et il est fortement possible que plusieurs marques aient déjà réfléchi à la façon de les utiliser, afin de marquer leur présence partout. Ces discussions continueront en 2016, mais elles devront se diriger sur le «pourquoi» et non le «comment». C’est-à-dire qu’il faudra apprendre à employer les diverses plateformes pour répondre aux différents besoins des consommateurs, pas seulement pour y obtenir de la notoriété.

Exemple: Avec son initiative Pizza Anyware, Domino's a étendu les façons dont ses consommateurs peuvent placer leur commande. Ils peuvent utiliser Siri, Twitter, envoyer un émoji de pizza par message texte, etc. Ensuite, ils peuvent retracer l’heure d’arrivée de la pizza avec l’application Domino’s offerte sur les montres intelligentes.

3. Culture interne

Avec les récents scandales entourant les émissions de gaz de Volkswagen, la corruption à la Fifa et l’exploitation des employés thaïlandais de Nestlé, plusieurs personnes recherchent encore des entreprises leur permettant de devenir des consommateurs éthiques et responsables. Pour franchir un pas dans cette direction, Trendwatching propose aux marques de se concentrer sur ce qui se passe dans l’entreprise, c’est-à-dire de s’assurer d’une culture interne dont tout le monde peut être fier, plutôt que de devoir la cacher.

Exemple: REI, une société d’équipement et de sports extérieurs, fermera et offrira un congé payé à tous ses employés lors du Black Friday. Chaque année, la folie de cette journée cause des blessés, notamment chez les employés des magasins. Par cette initiative, nommée #OptOutside, l’entreprise souhaite également encourager employés et consommateurs à profiter du grand air plutôt que d’aller dans les boutiques.  

4. Utilisation humaine de la technologie

En 2016, il faudra arrêter de voir le monde à travers les lunettes de la technologie et plutôt voir la technologie à travers les besoins humains. Autrement dit, toutes ces nouvelles technologies sont très intéressantes, à condition qu’elles soient utilisées afin de fournir quelque chose que les gens désirent. C’est ce que Trendwatching appelle l’intelligence bénéfique, en rappel à l’intelligence artificielle.

Exemple: Cognitoys développe des jouets connectés à internet qui évoluent avec les enfants. Ils comprennent les questions et donnent des réponses appropriées selon l’âge, peuvent interagir avec des histoires et raconter des blagues.

5. Changement de perceptions

Enfin, Trendwatching recommande de donner de la valeur aux produits en permettant aux consommateurs de les voir sous un autre angle. Il s’agit de repositionner un produit ou un service pour mettre en évidence sa valeur de façon amusante. Le consommateur le redécouvrira alors.

Exemple: en juillet dernier l'organisme Dutch Aids Foundation a lancé une campagne encourageant les consommateurs à reconsidérer comment leur argent pouvait aider les gens en situation de pauvreté. Le groupe a ainsi ouvert une boutique éphémère à Amsterdam afin de vendre des médicaments pour les «first world problems». Les pilules étaient en fait des bonbons et coûtaient 4,95 euros. Tous les fonds récoltés ont été donnés à cette fondation pour la médicamentation contre le VIH.

 

comments powered by Disqus