La référence des professionnels
des communications et du design

La webtélé et la musique en lecture continuent de gagner en popularité

Le nouveau volet de l’enquête NETendances du Cefrio, Le divertissement en ligne: des utilisateurs de plus en plus nombreux – Usage du web, médias sociaux et mobilité, révèle que de plus en plus d’adultes québécois regardent la webtélé.

La webtélé et les vidéos en ligne représentent le divertissement le plus pratiqué par les adultes québécois (53,2%). Pour ce qui est de la proportion des adultes qui regardent la webtélé, 39% s’adonnent à cette activité, contre 30,5% en 2014. 

La webtélé gratuite demeure plus populaire que la payante, mais un adulte québécois sur cinq (19,5%) paye pour regarder ou télécharger des émissions, des séries télévisées ou des films en ligne, sur des plateformes comme Netflix et iTunes.

De plus en plus de foyers utilisent la télévision connectée afin d'accéder à du contenu web (54,1% des adultes québécois accèdent au Web avec leur téléviseur, comparativement à 40,8% en 2014). 

Pour ce qui est de la musique, celle accessible en ligne en lecture continue sur des services tels que Spotify, Songza, Grooveshark et, depuis peu, Apple Music, touche désormais près d’un adulte sur trois (31,7% comparativement à 24,9% en 2014). L’écoute de la radio en ligne (en direct ou en différé) est devenue une habitude pour 32,4% des adultes. Celle de musique en lecture continue est particulièrement répandue chez les 18-44 ans (48,4% la pratiquent contre 18,8% chez les 45 ans+). Les 18-44 ans sont également plus nombreux à écouter la radio en direct ou en différé (41,1% contre 25,9% chez les 45 ans+). Le nombre d’adultes québécois qui téléchargent de la musique demeure sensiblement le même qu'en 2013 (34% contre 31,9%).

Enfin, le téléchargement de livres numériques demeure stable, avec une proportion de 16,3% des adultes québécois qui pratiquent cette activité, un chiffre en hausse de 3,7 points face aux résultats de 2013.

«Internet est plus que jamais au centre des activités de divertissement des Québécois, qui écoutent, regardent, visionnent, publient et jouent en ligne dans des proportions toujours croissantes», souligne Claire Bourget, directrice principale de la recherche marketing du Cefrio. L’enquête illustre aussi que les Québécois vont au-delà du simple téléchargement, alors que plus d’un sur trois est adepte de l’écoute de webtélé et de musique en lecture continue. «Il y a longtemps que l’ordinateur n’est plus la seule plateforme de prédilection des adultes québécois pour leur divertissement en ligne, tranche la spécialiste. Consoles de jeux, appareils mobiles, télévisions intelligentes et autres, la multiplication des écrans est un phénomène bien réel en 2015.»

comments powered by Disqus