La référence des professionnels
des communications et du design

Alexandre Taillefer mise sur l’authenticité de Montréal

Le dragon participera à la conférence sur le tourisme, organisée par Infopresse le 19 novembre prochain. Il revient sur les grands enjeux qui l’animent en tant qu’investisseur et amoureux de Montréal. 

«Je considère que je fais de la politique. Mais la beauté du métier d’investisseur, c’est qu’on peut faire avancer les choses rapidement.» Voici comment Alexandre Taillefer définit son rôle dans les projets qu’il accompagne en lien avec Montréal. Associé principal de XPND, actionnaire de Gsmprjct°, président du comité administratif du Musée d’art Contemporain de Montréal et membre du conseil d’administration du 375e anniversaire de Montréal, le dragon ne manque pas de casquettes pour faire vivre les idées qui lui tiennent à cœur.

«Il n'était pas envisageable de ne pas mettre nos compétences au service du marché montréalais.»

S’il estime que Montréal attire beaucoup de touristes, notamment l'été, Alexandre Taillefer affirme que les initiatives d’ici doivent avant tout séduire habitants de la ville. «Si nous développons un produit qui n'attire pas les Montréalais, nous passons à côté de quelque chose. Il se peut qu’il manque d’authenticité. Et en matière économique, ce n’est presque pas viable de viser uniquement les touristes étrangers.»

«IL FAUT METTRE LA TECHNOLOGIE AU SERVICE DE L'ÉMOTION» 

Cette authenticité fait partie intégrante du projet Au Sommet Place Ville Marie, qui fera naître un observatoire au 1, Place Ville Marie. «C’est un projet important pour Montréal, on y investit près de 20 millions$, incluant les aménagements d’Ivanhoé Cambridge. Toutes les villes qui se respectent ont un observatoire. Avec Gsmprjct°, nous avons conçu celui du Burj Khalifa, à Dubaï, et celui du Shard, à Londres. C’est la sixième tour dans laquelle nous développons ce concept. Il n'était pas envisageable de ne pas mettre nos compétences au service du marché montréalais. C’est un lieu conçu pour et par les Montréalais. Et de l’authenticité qui en ressortira, cela va devenir un endroit que les touristes vont fréquenter pour découvrir le vrai Montréal.»

La technologie employée pour l'expérience immersive de ce projet permettra d'optimiser l'engagement du consommateur, mais selon Alexandre Taillefer, il ne faut pas faire de raccourci. «Nous ne voulons pas y réaliser un laboratoire d’exposition technologique. On doit mettre la technologie au service de l’émotion. L’objectif est de livrer cette émotion au consommateur, de faire découvrir aux Montréalais, et aux touristes par ricochet, un Montréal qu’ils ne connaissent pas.»

Le 375e anniversaire fait partie des autres préoccupations de l'homme d'affaires. À titre de membre du conseil d’administration du projet, il y voit une occasion de renouveau plutôt qu'une ligne d'arrivée. «On vit aujourd’hui un positivisme qui se ressent un peu partout à Montréal. L’idée n’est pas de construire deux ou trois édifices d'architectes, ce n’est pas d’implanter des œuvres d’artistes internationaux, mais de développer une ville intelligente qui demeurera authentique. Nous avons eu la chance de ne pas être trop riche, comme société, dans les années 80 et 90, de ne pas avoir eu suffisamment d’argent pour mener des projets d’infrastructures qui auraient nui complètement à la ville. La science urbaniste a tellement évolué que nous devons en profiter, tabler sur les forces de la ville et nous inspirer autant des initiatives magnifiques que des erreurs d'ailleurs.»

Teresa O'neill 

Travel oregon, portland

 

Alexandre Taillefer parlera de ces enjeux lors de la conférence sur le tourisme organisée par Infopresse le 19 novembre prochain. Teresa O'Neill, vice-présidente, ventes mondiales, de Travel Oregon, y présentera la conférence Maximiser l'engagement du voyageur. Louise Lanoix, chef principale des solutions numériques, commerce électronique, d'Air Canada, et Emmanuelle Legault, vice-présidente de Tourisme Montréal, font également partie de la programmation. 

Consultez la page de l'événement pour plus de détails.

comments powered by Disqus