La référence des professionnels
des communications et du design

Toyota teste ses vieux modèles

L’agence Bleublancrouge et l’Association des concessionnaires Toyota du Québec mettent en avant la fiabilité de la marque dans les rues de Boucherville. 

L’exécution est axée sur un sondage réalisé par le magazine américain Consumer Reports, s’intéressant aux automobiles les plus fiables et les moins coûteuses en réparation parmi celles ayant atteint 200 000 milles (soit environ 300 000 km). Parmi le top 10 de ce classement - réalisé à partit d'un million de témoignanges - figurent cinq modèles de Toyota, notamment la Prius et la Camry, qui y occupent les deux premières places.

Ainsi, l’agence souhaitait démontrer la fiabilité de ses vieux modèles pour garantir la fiabilité des nouveaux, notamment la version berline de la Yaris 2016. Afin de réellement prouver cette fiabilité, l'initiative de terrain propose aux participants de faire un tour dans une de ces vieilles voitures, dans le but de constater leur résistance, après 30 ans. Ainsi, la marque affirme que ses nouveaux modèles tiendront aussi trois décennies.

«Tous les concessionnaires cherchent à vendre des autos neuves par des essais de véhicules neufs. Nous avons fait le pari que d'en essayer certains avec près de 300 000 km d'usure rappellerait aux Québécois la fiabilité inégalée des Toyota, précise Jonathan Rouxel, directeur de la création de Bleublancrouge. Nous avons choisi la Tercel puisqu’il en reste encore plus de 31 000 sur les routes du Québec, bien que le dernier modèle commercialisé au pays remonte à 1999. Cela dit, contrairement à bien des constructeurs, nous avions l'embarras du choix des véhicules!»

Annonceur: Association des concessionnaires Toyota du Québec 
Agence: Bleublancrouge

comments powered by Disqus