La référence des professionnels
des communications et du design

Attraction Images dévoile son studio pour YouTubers

Avec Slingshot, Attraction Images se lance dans la représentation et la création de contenu commandité pour les jeunes YouTubers québécois. 

Atteindre les milléniaux
Pour Attraction Images, approcher les YouTubers constitue une façon d'atteindre les 12-30 ans, un public qui semble délaisser de plus en plus la télévision au profit du numérique: «Depuis un moment, nous sommes conscients que les habitudes d’écoute de contenu des gens évoluent et se transforment, et que nous devons toucher certains publics autrement», explique Micho Marquis-Rose, directeur, stratégie, développement et production numérique, d'Attraction.

«Les habitudes d’écoute de contenu des gens évoluent et se transforment, et nous devons toucher certains publics autrement.»

Après plusieurs mois de réflexion, la maison de production a eu l’idée de créer Slingshot, un studio de création et de représentation pour les YouTubers.

Le phénomène des YouTubers
La célébrité des YouTubers québécois est récente, mais ils ont déjà la cote, selon Micho Marquis-Rose. «Les neuf YouTubers représentés par Slingshot rassemblent 1,3 million d’abonnés et 115 millions de visionnements. Et ils se font déjà beaucoup approcher par les marques.»

micho marquis-rose

Selon lui, le véritable intérêt des marques à s’associer aux YouTubers se trouve dans le lien de proximité qu’ils créent avec leurs abonnés et admirateurs, à qui ils s’adressent directement dans leurs vidéos: «Ils ont un accès privilégié aux milléniaux, qui regardent attentivement les messages qu’ils passent et les considèrent comme des amis.» D’ailleurs, selon Gabrielle Madé, chef, analyse et développement numérique, ces YouTubers sont fréquemment appelés des «influenceurs». Et même ceux avec une communauté moins grande ont toujours des fans très engagés.

Slingshot, le studio
Slingshot souhaite représenter les YouTubers dans toutes leurs activités de créateurs numériques: les accompagner dans leurs relations avec les annonceurs, les soutenir dans le développement de leurs chaînes et les propulser dans leurs activités sur d’autres plateformes.

«Ce qu’on a envie, c’est d’aller en amont du processus créatif.»

Les neuf YouTubers sélectionnés pour participer à ce nouveau projet l'ont été en raison de leur lien avec leur communauté et pour leur potentiel. Le lancement officiel est toutefois prévu pour novembre.

L’objectif, selon Micho Marquis-Rose, est surtout de structurer leurs rapports avec les marques: «En ce moment, ils se font beaucoup approcher par les marques pour des trucs un peu rapides et déjà établis. Il s'agit surtout de demandes pour placer un produit dans une capsule. Ce qu’on a envie, c’est d’aller en amont du processus créatif et d’imaginer avec des directeurs de création et des stratèges ce qu’on peut faire comme contenu commandité de qualité et original mettant en scène les YouTubers sur leur chaîne.»

gabrielle madé

L’important, explique Gabrielle Madé, est de ne pas tenter de dénaturer ces gens, leur produit et leur autonomie, qui ont fait leur popularité: «Pour eux, YouTube est une fin en soi. Ce n’est pas une rampe de lancement pour aller vers la télé, par exemple. Être connu et vivre de YouTube, de leur propre chaîne où ils ont un degré intéressant de liberté, c’est à la fois leur objectif et l’attrait pour les fans.»  

Voici les neuf YouTubers représentés par Slingshot à ce jour:

Le magazine Forbes a récemment dévoilé le top 10 des chaînes YouTube réalisant le plus d’argent grâce aux vidéos postées sur la plateforme et aux commanditaires. 

comments powered by Disqus