La référence des professionnels
des communications et du design

Une Barbie féministe, vraiment?

À la chronique Bêtes de pub cette semaine, Stéphane Mailhiot, de Lg2, et Arnaud Granata d'Infopresse, s'intéressent à la nouvelle campagne de Mattel, qui a créé la fameuse poupée.

stéphane mailhiot

arnaud granata

Intitulée «Imaginez les possibilités», l’offensive présente la Barbie comme féministe, car elle est au service des jeunes filles. La pub montre des fillettes travaillant dans des postes professionnels estimés. La fin de l'exécution révèle que ces situations sont en fait celles vécues dans leur jeu. Le message véhiculé sous-entend ainsi que les célèbres poupées permettent aux jeunes filles de se projeter dans les rôles rêvés. Mais la marque, qui engendrerait des stéréotypes selon certaines études, peut-elle faire à la fois partie du problème et de la solution? 

Aussi au programme cette semaine: l’avenir de la télé, retour sur les cinq ans de l’application Instagram et une publicité française d’Orange à l'humour douteux déclenche l’«Orangegate».

Écoutez la chronique «Bêtes de pub», diffusée à l’émission Médium large de Radio-Canada.

comments powered by Disqus