La référence des professionnels
des communications et du design

Les marques doivent se sacrifier pour les consommateurs: la tendance du mois

Il est parfois pénible, mais payant pour les marques: la notion de sacrifice est une tendance auprès des entreprises, selon le plus récent rapport de Trendwatching.

«Les consommateurs ne veulent pas participer à la création d’un monde meilleur… ils désirent que les marques le fassent à leur place.» C’est ce qui ressort de l’étude, qui montre que leurs standards sont souvent plus élevés pour les marques que pour eux-mêmes – cette tendance s’inscrivant d’ailleurs dans la mouvance de la consommation décomplexée.

Il est donc devenu essentiel pour les marques de pouvoir offrir aux gens un nouveau mode de consommation: celle qui permet l’indulgence, mais exempte de culpabilité sur les impacts négatifs possibles sur eux-mêmes, la société et la planète.

L’enquête cite plusieurs exemples dans chacune de ces trois catégories. Parmi les marques qui font des sacrifices pour le bien-être des consommateurs, notons la chaîne d’épicerie Tesco, qui a arrêté de vendre des bonbons à la caisse, ou encore Subway, qui a retiré en début d’année un ingrédient potentiellement nocif – de l’azodicarbonamide – de ses pains au Canada et aux États-Unis.

La bière Guinness s’est quant à elle démarquée en matière de sacrifice pour la société, en retirant en mars dernier sa participation au défilé de la Saint-Patrick à New York afin de dénoncer l’exclusion de la communauté LGBT, qui n’était pas autorisée à y montrer explicitement ses couleurs.  

Finalement, la marque de voitures électriques Tesla, aussi citée dans le rapport de Trendwatching, fait bonne figure lorsqu’il s’agit de sacrifices pour la planète: on apprenait en juin dernier que la société d’Elon Musk libérait ses brevets, dans l’espoir de voir la concurrence s’engager elle aussi dans la production de voitures électriques. Mentionnons aussi que les marques de vêtements H&M, Forever 21, Topshop refusent désormais de vendre des produits dans lesquels on trouve de la laine angora.

Le rapport se termine sur quelques conseils aux marques désireuses d’emboîter le pas du sacrifice: des gestes comme arrêter de vendre ne serait-ce qu’un seul produit, ou changer ne serait-ce qu’un seul aspect de son fonctionnement qui cause du tort aux consommateurs, à la société ou la planète se trouvent au cœur des recommandations.

Suivez ce lien afin de consulter le rapport Brand Sacrifice de Trendwatching.  

comments powered by Disqus