La référence des professionnels
des communications et du design

Engouement des Canadiens pour le visionnement sur demande

L'étude montre que la vidéo sur demande exempte de publicité a la cote, que les films sont délaissés au profit des séries et que la télévision constitue le moyen de consommation de choix pour les Canadiens. 

L’enquête est une initiative de Téléfilm Canada, du Fonds des médias du Canada et de la Société de développement des entreprises culturelles (Sodec). Elle confirme le virage des consommateurs vers du visionnement sur demande, exempt de publicités, grâce, entre autres, à l’enregistreur numérique personnel, à la diffusion en continu, au téléchargement gratuit et à la vidéo sur demande. La formule de l’abonnement semble de loin préférée à un format à la pièce ou gratuit avec publicité.

C’est aussi pour cette raison que la majorité des films est regardée à la maison et est considérée comme un choix peu complexe et assujetti à l’humeur. Les sorties au cinéma représentent un événement social moins fréquent, avec un choix de film souvent prédéterminé.

Les séries, moteur de la consommation de contenu

Ad Hoc recherche

Dans ce contexte la distinction entre l’univers des longs-métrages et celui des séries télé est de plus en plus floue, ce qui avantage l’écoute des séries. L’étude confirme cette tendance qui varie tout de même selon les régions: Vancouver se trouve au haut de la liste avec 67% de consommation de série, alors qu’une ville comme Sherbrooke se trouve à 51%. Cela peut s’expliquer par la plus vaste disponibilité et la variété plus grande de séries en langue anglaise.

Le rapport complet de l’étude Le processus de choix de contenu audiovisuel des Canadiens est téléchargeable en ligne

comments powered by Disqus