La référence des professionnels
des communications et du design

Nouveau nom, nouvelle offre et nouveaux partenaires pour Boogie Studio

La maison de postproduction fondée il y a huit ans prendra désormais le nom de BLVD et présentera une offre de service intégrée, en plus d’ouvrir un bureau à New York.

Un collectif de 9 réalisateurs se joint donc à l’équipe de postproduction déjà en place afin de développer le volet créatif de l’entreprise. Le réalisateur Thibaut Duverneix, qui a notamment travaillé avec Moment Factory, la Place des Arts et l’ONF, prendra la direction de cette nouvelle équipe.

«Depuis sa création en 2006, le studio a bonifié son offre petit à petit, de façon à devenir de plus en plus autosuffisant dans tout le processus de postproduction, explique Benoit Martel, associé et gestionnaire de BLVD. Ce qui manquait à notre offre pour qu’elle soit véritablement intégrée, c’était de rapatrier le volet production afin de compléter notre intégration verticale, à l’image des boîtes new-yorkaises les plus inspirantes.»

Thibaut duverneix

(crédit: Jean-Christophe Verbert)

En plus de Thibaut Duverneix, cette nouvelle équipe comptera Stéphane Landry, Éric Bolduc, Étienne Tallard, yako et Georges Fok (La Compagnie Invisible), Carlos et Jason Sanchez (les Sanchez Brothers) et Françoise Lavoie-Pilote. «On recherchait des gens qui offrent un potentiel très créatif, même en matière de pub plus traditionnelle, souligne Thibaut Duverneix. Des gens aussi tournés vers les nouvelles technologies, le design et une nouvelle façon de raconter des histoires sur d’autres plateformes. J’aime les personnes dont le travail est empreint de leur personnalité, dont on peut reconnaître la signature.»

Afin d’asseoir ce virage au sein de l’entreprise, l’équipe de Boogie a pris le parti de changer d’identité en se renommant BLVD. «Le nom Boogie a tellement bien fonctionné comme studio de son que c’était devenu un handicap pour la croissance des autres services. On avait besoin d’une césure pour faire la transition d’où l'on vient et où l'on va», précise Benoit Martel.

Danny Rosenbloom 

(crédit: Jean-Christophe Verbert)

BLVD en profite également pour annoncer l’ouverture d’un bureau à New York. «Dans le cadre d’un projet d’expansion, il nous apparaissait essentiel de mettre l’accent sur la diversification de la clientèle, de repousser tant nos limites professionnelles que géographiques», affirme Benoit Martel.

BLVD New York sera autonome et travaillera en étroite collaboration avec Montréal, mais le bureau aura ses activités sur place avec ses ressources. Danny Rosenbloom pilotera celui-ci à titre de producteur exécutif associé. Le producteur, qui a fait ses marques comme photographe stop motion et animateur, a œuvré pour différents studios dont MTV, Razorfish, PSYOP et Brand New School à titre de managing director et associé.

 

comments powered by Disqus