La référence des professionnels
des communications et du design

Référendum en Écosse: un affrontement publicitaire

La bataille entre le Oui et le Non s’est déplacée sur le front publicitaire, où les camps ont rivalisé pour faire pencher les électeurs de leur côté. Survol des campagnes à la veille du vote. 

L'initiative The woman who made up her mind de M&C Saatchi a fait beaucoup parler. La publicité unificatrice qui visait les femmes indécises a vite été raillée et détournée sur les réseaux sociaux. 

Tous les messages n’ont pas reçu cet accueil. L’initiative Let’s stay together de MT Rainey et le message Scotland, you're my best friend misaient sur une approche plus positive: 

Les agences Adam&EveDDB et Tribal Worldwide ont aussi élaboré une plateforme interactive pour le Non, qui visait à mettre en valeur les réalisations écossaises en leur faisant former un cœur liant le pays. 

Le camp du Oui a quant à lui martelé les valeurs écossaises en insistant sur la sécurité économique d’une nation indépendante pour rassurer l’électorat. Yes Scotland a déployé plusieurs messages en ce sens. 

Un personnage a finalement tenté de s’immiscer dans la course, en proposant sa candidature: le concierge Willie, de la série The Simpsons, a ajouté une touche d’humour au débat. 

Le sujet sera analysé jeudi par Arnaud Granata et Stéphane Mailhiot lors de la chronique «Bêtes de pub» à l’émission Médium Large de Radio-Canada. Le vote qui décidera de l'indépendance écossaise aura lieu cette même journée, le 18 septembre.

comments powered by Disqus