La référence des professionnels
des communications et du design

Télé, auditoire social et marques: un nouvel indice d’affinité

Seevibes lance Brand Affinity, qui permet de croiser l’intérêt d’un téléspectateur pour une émission et une catégorie de produit. 

Seevibes s’est intéressé à l’auditoire social d’émissions de télévision sur Twitter afin de découvrir quelles catégories de produits et quelles marques intéressent le plus les gens. Au Québec, 500 émissions et 600 marques ont été analysées et réparties dans 31 catégories de produits: alimentation, finance, tourisme, immobilier, sport, beauté, etc.

Destiné aux annonceurs, agences et diffuseurs, l'outil veut permettre d’optimiser les campagnes déployées sur les médias sociaux, synchronisées avec les campagnes télé.

Dans la foulée de ce lancement, l’entreprise spécialisée en mesure d’auditoire de la télé sociale fait paraître un livre blanc où sont détaillées des études de cas soulignant les connexions entre les consommateurs, la télé et les marques.

Parmi elles, Seevibes a noté une affinité entre l’auditoire d'Al Dante avec Stefano Faita et la catégorie Alimentation. Si ce résultat ne paraît pas surprenant, il existe aussi une affinité entre l’auditoire d’Unité 9 et les produits de la même catégorie, tout comme les téléspectateurs de Dans l’œil du dragon auraient une affinité avec les produits liés à l'automobile.

On trouve dans ce document le même exercice avec Vidéotron. L’auditoire de la marque de Québecor est plus susceptible d’interagir avec Opération séduction (qui obtient un indice de 435) qu’avec Trauma (indice de 61) ou 30 vies (indice de 42).

Mentionnons qu’au premier trimestre de 2014, au Canada, deux utilisateurs de Twitter sur trois ont participé à une conversation sociale autour d’une émission de télévision. Sur la même période, 45% de ces profils ont démontré un intérêt envers une marque ou une catégorie de produit sur Twitter au Québec.

Suivez ce lien afin d’accéder au livre blanc Télé sociale & affinité de marque sur Twitter.  

comments powered by Disqus