La référence des professionnels
des communications et du design

Médias et divertissement: une croissance tirée par le numérique

PricewaterhouseCoopers a révélé les données-clés de la 15e édition de son étude Global Entertainment and Media Outlook. Coup d’œil sur les faits marquants.

Le numérique s’impose comme une source de revenus de premier plan pour les médias et l’industrie du divertissement partout dans le monde. Ainsi, ils devraient représenter le tiers de tous les revenus des entreprises du secteur en 2018, alors qu’ils n'en représentaient que 14% en 2009. De 2014 à 2018, les revenus non numériques devraient croître à un taux annuel de 1,9%.

PricewaterhouseCoopers prédit également que 2018 rapprochera l’industrie d’un point de bascule sans précédent: les revenus de la publicité numérique représenteront 194,5 milliards$US, moins de 20 milliards$US derrière les revenus publicitaires générés par la télévision. Les revenus publicitaires sur internet croîtront à un rythme annuel de 10,7% d’ici là.

Les revenus tirés du consommateur – abonnements, contenus payants, etc. –, excluant le coût d’accès à internet, ne représenteront que 17% des revenus de l’industrie en 2018, un gain de 7% par rapport à 2013. La monétisation du consommateur constitue donc un enjeu réel pour les entreprises du secteur.

L’accès en continu représente une excellente occasion pour les médias et le divertissement. L’intérêt des consommateurs pour ce type de service (comme Netflix et Spotify) ne se dément pas: les revenus des services d’écoute de musique en ligne croîtront de 13,4% annuellement, et de 28,1% pour les services de vidéo en continu.

PricewaterhouseCoopers prédit finalement que deux tiers de la croissance des revenus tirés des consommateurs et de la publicité seront attribuables au numérique. 

Pour consulter les faits saillants de l’étude, cliquez ici

comments powered by Disqus