La référence des professionnels
des communications et du design

Sylvain Carle: l'après-Twitter

Alors qu'il n'y a pas si longtemps il n'arrivait pas à s'imaginer ce qui viendrait après Twitter, Sylvain Carle rentrera bientôt au Québec pour s'y consacrer à l'écosystème des entreprises en émergence. 

«En quittant le Québec pour San Francisco, je savais que je n'y serais que pour un temps, déclare Sylvain Carle, expatrié dans l'Ouest américain depuis 2012. Combien de temps, ça, je ne le savais pas, mais je savais que ce serait temporaire. Avec le temps, je me suis mis à me questionner à savoir ce qui viendrait après Twitter, qu'est-ce qui consisterait un aussi beau défi, dans lequel je serais poussé à me dépasser. Diriger FounderFuel et m'associer à Real Ventures s'est imposé comme la réponse: le timing était parfait et j'ai toujours été très près de la communauté des startups à Montréal.» 

Sylvain Carle a annoncé son départ de Twitter le 23 juin dernier par un billet publié sur Medium, dans lequel il annonçait également qu'il assurerait désormais la direction générale de FounderFuel, en plus de s'associer à Real Ventures, plus important fonds d'amorçage au Canada, où il se consacrera à épauler les entrepreneurs. 

«Il y a un beau renouveau en entrepreneuriat à Montréal, explique-t-il. On a passé un point de bascule, quelque part dans les cinq dernières années, à partir duquel se lancer en affaires, être entrepreneur est devenu quelque chose de très admiré. La conversation à ce sujet est très positive, et les fonds d'investissement qui viennent s'installer ici confirment qu'il y a un effet boule de neige généré par la communauté des sociétés en démarrage.» 

Quelles seront les grandes lignes de ses premières années à la barre de FounderFuel? «J'ai cette idée de regarder plus largement comment différents secteurs sont transformés par le numérique. Sinon, j'ai d'autres pistes, toutefois pas officialisées: j'aimerais augmenter la représentativité francophone dans FounderFuel, mais aussi sa diversité, question de refléter le caractère multiculturel de Montréal. La question de la diversité homme/femme est aussi très importante. Il y a des actions concrètes à poser, j'ignore encore lesquelles et sous quelles formes, mais c'est évident qu'on devrait avoir une proportion de cofondatrices beaucoup plus grande dans les entreprises émergentes.» 

Sylvain Carle entrera en poste le 1er août prochain. Il sera installé à la Maison Notman. 

comments powered by Disqus