La référence des professionnels
des communications et du design

Médias sociaux au Québec: notes aux annonceurs

Le Cefrio a dévoilé ses plus récents résultats quant à l’utilisation des médias sociaux ici; coup d’œil sur quelques précisions particulièrement significatives. 

En 2014, plus de huit adultes internautes sur 10 effectuent au

moins une activité sur les réseaux sociaux lorsqu’ils sont branchés, une proportion qui atteint même 100% chez les 18-24 ans et 97,5% chez les 25-34 ans. Il n’y a plus de doute: les médias sociaux font désormais partie intégrante de la vie d’une majorité de Québécois. Ils modifient la manière dont ces derniers utilisent internet, mais aussi la façon dont ils consomment.

Quotidiennement, près de la moitié des internautes (47,1%) les emploient pour consulter du contenu. YouTube et Facebook sont les plateformes les plus populaires, avec des taux d’utilisation respectifs de 70,9% et de 70,2%. Plus des deux tiers (69,8%) des gens y suivent au moins une personnalité, une entreprise ou un organisme.   

Si les personnalités publiques sont les plus populaires à cet égard, alors qu’elles sont suivies par 34,2% utilisateurs québécois, les marques arrivent au deuxième rang (30,9%).

Comparativement aux anglophones du Canada, les francophones du Québec seraient beaucoup plus favorables à ce qu’elles publient sur leur mur Facebook. Selon des données d’eMarketer, 68,5% des utilisateurs francophones de Facebook lisent ce que les marques publient comme si elles venaient d’un de leurs amis, alors que cette proportion n'est que de 15,5% chez les anglos. Inversement, 64,2% des anglophones lisent les publications des marques en diagonale pour y trouver de l’information, comparativement à 17,5% chez les francophones.

En moyenne, 16,1% des Québécois disent être attentifs aux publicités diffusées sur les médias sociaux, une proportion qui baisse à 11,2% chez les 55 ans et plus, et qui monte à 21% chez les 25-34 ans.

Lorsque vient le temps de magasiner, les jeunes sont également fort attentifs aux avis et recommandations qu’on retrouve sur ces plateformes. Ainsi, 64,1% des 18-24 ans et 60,7% des 18-25 ans les considèrent pendant ce processus. Au moment de l’achat, 33% des 18-34 ans et 28% des 25-34 ans les consultent.

Pour tous les détails sur ce plus récent fascicule des Netendances, cliquez ici.

comments powered by Disqus