La référence des professionnels
des communications et du design

American Apparel éjecte Dov Charney

Le conseil d’administration du détaillant évince son fondateur et président-directeur général de la direction de l’entreprise. 

Le Montréalais d’origine, plus connu pour ses frasques et les nombreuses allégations de harcèlement sexuel le visant que pour son style de gestion, sera donc remercié après une période de 30 jours.

Fondée à Montréal et aujourd’hui installée à Los Angeles, American Apparel a connu la gloire dans la première décennie des années 2000. Dov Charney a construit la marque en misant sur des publicités décadentes, voire choquantes, et sur une esthétique rappelant la porno des années 70. American Apparel a également bâti son capital de marque en gardant sa production à Los Angeles, boudant les usines qui fabriquent les produits de plusieurs de ses concurrents.

Alors que les controverses touchant son fondateur s’accumulent, la marque perd de son élan, si bien qu’en février 2014 elle a été forcée d’embaucher des conseillers en restructuration pour affronter sa dette de 240 millions$US. Évaluée à 14$US en 2008, son action ne vaut aujourd’hui plus que 64¢.

Dov Charney sera provisoirement remplacé à la direction de l’entreprise par John Luttrell, chef de la direction financière d'American Apparel. Il est aussi démis de ses fonctions de président du conseil d'administration. 

comments powered by Disqus