La référence des professionnels
des communications et du design

C2MTL: l'envers du décor

Élément essentiel au succès de l'événement, coup d'oeil sur la scénographie de C2MTL.

«Un tel événement, c’est environ six mois de préparation!», lance d’entrée de jeu Hugues Letellier, scénographe de C2MTL. Lui et son cousin Pascal Richer, qui agit à titre de vice-président, production, forment le duo principal de la conception des lieux. Entourés d’une équipe chevronnée, ils reprennent pour une troisième année consécutive le mandat de transporter les participants ailleurs aussitôt le pied posé sur le site.

Hugues Letellier provient du milieu du cinéma et Pascal Richer lui, du Cirque du Soleil, où il veillait à faire le pont entre les paramètres d’affaires et les équipes de création. Il a aussi notamment géré l’architecture et l’intégration de contenu du pavillon du Canada à l’Expo universelle de Shanghai en 2010. «Avec notre historique, on apporte une méthode qui n’existe pas vraiment en événementiel en matière de production et de design de production, explique Hugues Letellier. Pour arriver à un résultat comme celui-là, il y a vraiment un processus créatif. S’il y en a pas, ça donne des événements corporatifs qui reviennent tous au même.»

Le gros défi d’un événement d’envergure comme C2MTL? «Les commanditaires! Trouver le moyen de les activer intelligemment et avec créativité», explique Pascal Richer.

Pour y parvenir, bien en amont dans le processus de création, un thème a été établi, The Hero's Journey Begings with you (Une expérience dont vous êtes le héros), qui représente l’histoire du visiteur. « Cela repose sur la façon d’écrire des scripts, explique Pascal Richer. Un personnage part de chez lui, dans son monde connu. Alors qu’il commence à voyager, un changement se produit, une transformation. Il rencontre des mentors et vit des expériences qui vont l’enrichir. Au final, il revient dans son monde qui lui est connu.» Ce storytelling est décrit, plus précisément, avec ces étapes: Belong, Anticipate, Transform, Elevate et Release.

Pour intégrer les dizaines de commanditaires adéquatement dans l’espace de 40 000 pieds carrés, un processus qui s’apparente à celui de la pub est nécessaire. «On reçoit d’abord un brief de chaque marque, ensuite, on brainstorm, puis l'on présente nos idées aux clients à l’aide d’illustrations et des moodboards», explique Hugues Letellier. Aux dires du duo, le site est élaboré avec un concept créatif très fort dès le début, ce qui laisse assez de jus pour pousser la création jusque dans les détails. «C’est important d’avoir un raisonnement créatif pour que l’ensemble des commanditaires soit dans la même lignée et que la scénographie se tienne de partout au final», renchérit Pascal Richer.

Ainsi, selon le sous-espace, l’ambiance diffère tout en se raccordant dans l’ensemble. Dans l’espace principal (celui qu’on aperçoit à l’entrée), l'ambiance est plus éclatée, alors qu’à l’extérieur, c’est davantage chaleureux et confortable. Un espace chouchou? Celui de Vidéotron, qui représente l’interactivité, la connectivité, le réseautage. «C’est très neuronal.»  

Est-ce stressant de rehausser la barre chaque année? «L’an dernier, l'on a connu un beau succès, mais on n'était pas parti avec un concept aussi fort que cette année, et moi, je trouvais que ça paraissait sur le site. Après avoir livré cette année, il n’y a plus rien qui me stresse!», conclut Hugues Letellier.

comments powered by Disqus