La référence des professionnels
des communications et du design

Abandon du papier par La Presse

Power Corporation a confirmé que l'édition de papier du journal La Presse n’existera plus. 

André Desmarais

président et co-PDG de Power Corporation

«Ce qu’on a constaté cette année et l’an dernier, c’est qu’il y a une chute énorme des revenus publicitaires du national et du secteur du détail, indique André Desmarais, président et co-PDG de Power Corp. Cela augure mal pour la survie des quotidiens imprimés.»

Lors de l’assemblée annuelle, Paul Desmarais fils avait souligné à un actionnaire qu’à terme, La Presse ne serait plus imprimée. En conférence de presse, les deux présidents et cochefs de la direction de Power Corporation ont confirmé cette décision, sans donner de date précise.

Le changement va assurément générer des mises à pied. «C’est une réalité, ce n’est pas à cause de nous, souligne André Desmarais. Les gens en veulent moins. S'ils n’en veulent pas et que les publicitaires ne sont pas prêts à mettre de la publicité dans les journaux, c’est évident qu’il y aura des mises à pied.»

Les journaux régionaux, dont Le Soleil, à Québec, subiront aussi d’importantes compressions. Outre le quotidien de la Capitale Nationale, la filiale Gesca détient Le Droit, La Voix de l’Est, La Tribune, Le Nouvelliste et Le Quotidien. André Desmarais affirme que les intégrer à la tablette s'avère une option possible pour ne pas les faire disparaître.

Le dirigeant a tenu à faire l'éloge de l'application pour tablettes La Presse+, qu’il voit comme une réussite avec ses 490 000 téléchargements. Il a d'ailleurs annoncé que le contenu de La Presse+ continuera d'être gratuit.

comments powered by Disqus