La référence des professionnels
des communications et du design

Alex Bernier: nous sommes tous responsables du palmarès

Jeudi dernier, lors de la remise des prix du concours Créa, le discours d'Alex Bernier, président du concours, a suscité de nombreuses réactions; le revoici. 

«J'aimerais d'abord dire à quel point ça a été un honneur pour moi de présider le jury des Créa, en même temps que ça a été un grand stress. Parce que qui dit président des Créa, dit grand responsable du palmarès. 

Puis, je me suis dit que de toute façon, peu importe ce qui va arriver, il va y avoir des gens heureux, et des gens déçus. Et souvent, les gens déçus sont ceux qui, au party, vont critiquer les pièces gagnantes: «Pas d'accord avec ce choix-là». «J'en reviens pas que ça a gagné ça.» «Ça, ça a gagné parce que c'est lui qui a fait ça?» ou même le palmarès au complet: «Bof», «Ouain, ça fait dur cette année», «On est loin de Cannes». Pas mal tout le monde l'a déjà dit. Je l'ai déjà dit. Et c'est normal. Parce qu'après tout, c'est assez rare que ce sont les gagnants qui se promènent avec leur trophée au party en gueulant «belle cuvée de m*rde pareil, hein!» 

Mais à travers tout ça, la chose importante à comprendre, c'est que si on a une bonne année? C'est grâce à nous tous. Et le contraire est aussi vrai: nous sommes tous responsables du palmarès. 

Les créatifs dans la salle: vous êtes responsables du palmarès. À tous ceux qui vont gagner ce soir, je vous félicite. C'est vraiment pas facile de gagner un Créa. Et je ne parle pas juste des Grands Prix. Souvent, les prix passent vite aux Créa, mais croyez-moi, si votre projet est nommé, tapez-vous dans le dos, vous avez fait quelque chose de très bon. Car oui, le contexte est de plus en plus difficile, on l'entend souvent «les clients ont moins d'argent, et de temps, et ils prennent moins de risques», mais tout de même, il y en a qui réussissent à tirer votre épingle du jeu et gagner malgré tout. Et vous avez énervé tout le monde en étant le chien de garde de vos pièces. «Est-ce qu'on peut couper la réplique de la fin?» «Non!» «Est-ce qu'on peut utiliser des photos stock pour le microsite?» «Non!» «Est-ce qu'au lieu de faire une pub télé, on pourrait pas faire le concept en PLV?» «Non!» Vous avez tenu votre bout jusqu'à la fin, et c'est ce soir que ça va payer. Parfois dans tous les sens du terme. 

Les gens du service-conseil dans la salle: vous êtes responsables du palmarès. À tous ceux qui vont gagner ce soir, je vous félicite. Bravo d'avoir aimé les idées pour les vraies bonnes raisons, d'avoir souvent mal dormi la veille des présentations, d'avoir été solidaires avec vos équipes lors des présentations, d'avoir eu le courage de parfois confronter et convaincre vos clients que c'était la bonne chose à faire et qu'il ne fallait pas reculer ou avoir peur. Bravo aussi parce que selon moi, vous avez la pire job de notre industrie: quand ça va bien, c'est d'autres qu'on félicite. Quand ça va mal, la m*rde vous tombe dessus. Sans parler que vous devez constamment endurer les caprices des créatifs; parce qu'on va se le dire, on est très souvent une belle gang de bébés-lala. «Est-ce qu'on peut couper la réplique de la fin?» «Non!» «Est-ce qu'on peut utiliser des photos stock pour le microsite?» «Non!» «Est-ce qu'au lieu de faire une pub télé, on pourrait pas faire le concept en PLV?» «Non!» Et vos clients ne sont pas toujours jojos non plus, mais ça, je ne rentrerai pas là-dedans. Bref, vous avez été des parfaits médiateurs jusqu'au bout, et c'est ce soir que ça va payer. Malheureusement pas toujours dans tous les sens du terme dans votre cas par contre. 

Les clients dans la salle: vous êtes responsables du palmarès. À tous ceux qui vont gagner ce soir, je vous félicite. Si vous êtes parmi nous, c'est souvent parce que vos agences vous ont invité. Probablement parce que vous allez gagner un prix. Ou même un Grand Prix. Et c'est tout à votre honneur, parce que vous avez compris que la bonne création publicitaire, c'est pas juste des «petits caprices de créatifs»; c'est d'une importance capitale pour vos marques, et vous êtes le reflet de ce qui va bien dans notre industrie. Par contre, si, toute la soirée vous n'êtes jamais mentionné, et qu'à un moment l'animatrice dit «Et c'est ce qui conclut la soirée des Créa» et bien, c'est peut-être qu'on essaie de vous passer un message: les prix publicitaires, tant au niveau du rayonnement de vos marques qu'au niveau commercial, sont payant à tous les niveaux. 

Bref, nous sommes tous responsables du palmarès. Et à tous ceux qui vont gagner ce soir, nous vous félicitons tous. On fait ça ensemble. Et aux autres, je vous souhaite un excellent party. Bonne soirée!»

-Alex Bernier, directeur de création et associé de Sid Lee, et président du concours Créa 2014.

comments powered by Disqus