La référence des professionnels
des communications et du design

Appels d'offres: les Français se dotent d'une charte

Cette charte, nommée La belle compétition et voulant guider les pratiques entre agences et annonceurs en matière d'appels, a été lancée la semaine passée.

Sa conception est l'initiative de l'Association des agences conseils en communication, l'Association design conseil, l'Association des agences de communication événementielleSyntecs conseil en relations publiques, l'Union des entreprises de conseil et achat média et l'Union des annonceurs

Présentée sur labellecompetition.fr, l'initiative veut réguler le processus d'appels d'offres en proposant des critères aux agences et aux annonceurs afin que le marché «tende vers des pratiques de plus en plus vertueuses», comme en indique la présentation sur le site web consacré à cette charte. 

Cet outil fonctionne sur le principe du volontariat et s'articule autour de trois engagements: transparence, responsabilité et sincérité. À chacun correspondent des critères concrets, tant pour les agences que pour les annonceurs. 

Agences et entreprises/annonceurs sont invités à formellement adhérer à cette nouvelle charte et à s'engager publiquement en regard de ces trois grands principes. Elle compte déjà une trentaine de signataires - toutes des agences -, dont TBWA Paris, Leo Burnett France et Havas Paris. 

Rappelons qu'au Québec, l'Association des agences de publicité du Québec a publié en janvier dernier son Guide de sélection d'une agence à l'intention des annonceurs et des agences, un outil mis à la disposition des agences et annonceurs proposant une méthode de sélection simplifiée qui exclut le travail spéculatif. «Trouver le bon partenaire d'affaires s'avère une étape déterminante pour un annonceur, et il est clair que les appels d'offres sont, et doivent demeurer, un processus faisant preuve d'une grande rigueur, avait expliqué Dominique Villeneuve, directrice générale de l'AAPQ, au lancement du Guide. Il existe toutefois des façons plus simples que celles employées actuellement dans l'industrie.»

comments powered by Disqus