La référence des professionnels
des communications et du design

Second Cup et Starbucks: la guerre des cafés

Alors que Second Cup annonce l’ouverture d’un nouvel espace repensé à Toronto, Starbucks entame le déploiement d’une stratégie semblable, misant sur une expérience client haut de gamme.

La nouvelle succursale torontoise de la chaîne Second Cup, dont le concept porte le nom de Second Cup Café & Cie, a ouvert vendredi sur la rue King Street. La direction veut y mettre l’accent «sur l’expérience individuelle de chaque client». Espaces lumineux, couleurs neutres, matériaux naturels, l'établissement comportera entre autres un Slow Bar, où des tabourets disposés autour d’un comptoir permettront aux clients d’interagir avec les baristas, puis de déguster divers cafés. Une sélection élargie de cafés, un bar à granola et un bar laitier complètent cette nouvelle expérience.

La chaîne a aussi prévu des espaces de travail plus conviviaux, dotés par exemple de tablettes de recharge sans fil pour les appareils électroniques. Ces changements s’inscrivent dans le cadre d’un plan stratégique de trois ans nouvellement adopté par Second Cup afin de transformer la marque et faire croître l’entreprise.

«Notre but est d’être la meilleure, pas nécessairement la plus grande, indique Alix Box, présidente et chef de la direction de The Second Cup. Pour Second Cup, cela signifie de miser sur la qualité, l’innovation et l’expérience individuelle, et ce lancement représente une étape énorme de notre révolution. Bien que nous ayons encore du pain sur la planche, ce café et notre nouvelle image de marque constituent des atouts majeurs qui nous permettront de reprendre notre position prédominante.»

starbucks reserve roastery

(photo: usa today)

Dans le même ordre d’idées, aux États-Unis, Starbucks a réalisé une annonce semblable, entreprenant le 5 décembre un virage stratégique, dont la naissance d'un premier espace de torréfaction (Starbucks Reserve Roastery) de 15 000 pieds carrés à Seattle, qui permettra à la clientèle d’assister à la torréfaction de grains de café, de manger et de s’y prélasser, dans un environnement entièrement meublé et décoré à partir de matériaux provenant des États-Unis et travaillés par des artisans locaux.

Cet environnement de créneau, où le latte pourrait coûter plus de 6$, veut attirer la clientèle de plus en plus habituée à faire ses courses sur le web. Aussi, le fondateur et chef de la direction de Starbucks, Howard Schultz, cherche à offrir une «expérience, plutôt que simplement un produit». «Les gens ont encore besoin de connexions et de nourrir un sens de la communauté, peut-être encore plus aujourd’hui, alors qu’ils passent de plus en plus de temps devant leur ordinateur ou qu’ils travaillent de la maison», a-t-il indiqué au magazine Time.

La chaîne américaine reverra aussi les emplacements de ses succursales: en plus de ces magasins plus haut de gamme, elle ouvrira notamment des stands express et de camions mobiles.  

Photo de couverture: Alix Box, présidente et chef de la direction de The Second Cup.

comments powered by Disqus