La référence des professionnels
des communications et du design

Les 5 articles d'opinion les plus lus de 2014

Quels collaborateurs ont suscité les clics et les débats cette année? Voici les cinq textes d'opinion qui cumulent le plus de visionnements.

1) Thoma Daneau

#IceBucketChallenge: comment un défi stupide a récolté des millions de dollars pour une maladie inconnue, 18 août 2014.

«...Ce que je trouve le plus amusant, c’est qu’on peut voir un peu de NekNomination dans ce défi. À la base, c’est la même chose: on nomme quelqu’un à faire quelque chose de "stupide". Cette fois, il y a une cause derrière, mais à la base, c’est simplement de commettre un acte irréfléchi, puis de nommer des amis pour voir s'ils vont être capables de relever le défi.»

2) François Descarie

Lettre à Geneviève Yelle (alias Gen Y), 31 octobre 2014.

«...Gen, le marché du travail, c’est un peu différent de la vie scolaire. Ce qui est difficile n’est pas de se lever et d'être à l’heure une fois en plein mois de juillet. Ce qui est difficile, c’est de toujours être à l’heure, même en décembre, où il fait noir toute la journée. Ce qui est un exploit n’est pas de respecter l’échéance une fois après une nuit blanche. Ce qui est un exploit, c’est de toujours respecter les échéances tout en dormant normalement.»

3) Thoma Daneau

Voici comment une entreprise qui agit en trou du c** peut bénéficier d’une crise de médias sociaux, 16 septembre 2014.

 «...Souvent, les esclandres proviennent de marques qui nous ont déjà habitués à des scandales. Prenez n’importe quelle publicité d'American Apparel, elle sera toujours perçue comme trop sexuelle et fera jaser en ligne, elle sera peut-être même bannie, mais la marque continue et soutient ce type de contenu. Pourquoi se le cacher: la marque suscite elle-même des polémiques pour faire parler d’elle et obtenir de la presse gratuite.»

4) Dominique Trudeau

Les agences: quand un chat c’t’un chat, 10 novembre 2014.

 «...Il y a l’agence du XXIe siècle. Celle qui existe déjà ici et là, et celle qui sera. En plein contrôle de tous les moyens mis à sa disposition - d’ailleurs vastes et nombreux -, elle aura la volonté ferme et la capacité d’être un acteur de changement positif. Elle existe dans l’unique but d’engendrer et de propulser une AUTRE société de consommation, celle en synchronisme avec les aspirations des nouvelles générations de consommateurs.»

 5) Rebecca Coggan

Le marketing par courriel, une occasion d'innover?, 14 août 2014.

«...Les gens ne veulent pas plus de contenu. Ils souhaitent se sentir importants… se sentir importants pour vrai. Ils désirent être compris. Que faut-il faire alors? Il faut prendre le temps. Le temps de mieux les connaître. Le temps de mieux leur communiquer. Cette approche sous-entend que les entreprises doivent être en mesure de développer et de nourrir des relations avec leurs consommateurs à l’aide des courriels. Elle est là, la réelle innovation. Car très peu de gens savent comment le faire.»

comments powered by Disqus