La référence des professionnels
des communications et du design

La tristesse en pub: une émotion payante?

Dans leur chronique hebdomadaire, Arnaud Granata des Éditions Infopresse et Stéphane Mailhiot de Lg2 se penchent sur le marketing de la tristesse, qui semble désormais remplacer l’humour en publicité.

arnaud granata

Stéphane Mailhiot

Apple dévoilait récemment sa publicité des Fêtes, qui misait sur l’émotion pour gagner le consommateur en présentant l'histoire touchante d'une petite-fille et de sa grand-mère.

 

Avec l’ère des formats publicitaires plus longs, qui permettent d’installer les personnages, les marques changent leur façon de communiquer: il faut maintenant toucher le cœur plutôt que la tête.

Aussi au programme cette semaine: retour sur le groupe chinois BlueFocus, qui a acquis une participation dans Vision7, lequel détient l’agence Cossette et analyse de la réaction de la marque Lindt à la suite de la prise d’otages dans un de ses cafés en Australie. En prime: êtes-vous capable de vous séparer de votre téléphone cellulaire? Si ce n’est pas le cas, sevrez-vous avec le Nophone.

Suivez ce lien pour écouter la chronique «Bêtes de pub» diffusée à l’émission Médium Large à Radio-Canada.

comments powered by Disqus