La référence des professionnels
des communications et du design

Design Thinkers Toronto: le design social au cœur de la créativité

Selon Paula Scher, associée de Pentagram à New York, toute forme de design a une vocation sociale. Comment s’en inspirer pour créer des interactions authentiques avec le consommateur, puis valoriser sa marque?

Infopresse était à Toronto pour la 15e édition de la conférence Design Thinkers. Focus sur cinq projets qui redéfinissent les codes et proposent de nouvelles réflexions sur le design.

Connecter le monde physique et l’univers numérique
Andrew Zolty, cofondateur et directeur de création de Breakfast, a mis en place le panneau de signalisation numérique Points, qui s’adapte aux heures de la journée et utilise les données existantes pour guider les passants. 

 

Créer des interfaces invisibles pour laisser places aux interactions
Frédéric Boon, directeur principal de la création de l’agence JWT à New York, insiste sur l’importance de stimuler le consommateur par la participation. Les marques doivent être pertinentes plutôt qu’omniprésentes, et développer des écosystèmes en plaçant le consommateur au centre. The Grid annonce la nouvelle façon de concevoir le design numérique pour laisser place au contenu: un site web qui se crée de lui-même.

 

Stimuler le progrès de la programmation par l’art
Afin de repousser les limites de la créativité dans la technologie, Google a imaginé la plateforme Devart, qui permet aux artistes numériques de créer des oeuvres d’art et de stimuler l’avancé du domaine.

 

Attribuer une valeur ajoutée à la marque
Selon Todd Waterbury, le design définit l’expérience du consommateur envers une marque. Pour ce faire, il met de l’avant les cinq principes développés par Target: le design doit: créer une résonance émotive avec le consommateur; être utile et simple; être accessible à tous, être inspirant et répondre aux besoins de chaque individu. Pour illustrer ces principes, Target a conçu une gamme de produits afin d'aider les élèves dans le besoin.


Stimuler la discussion
En produisant une murale pour le Centre national des droits civils et humains à Atlanta, Paula Scher a mis en place un mouvement inattendu sur les réseaux. Le secret? L’œuvre est en relation directe avec l’identité du centre. Les visiteurs ont stimulé la discussion sur les droits civils et humains en se photographiant avec l’œuvre. 

 

comments powered by Disqus