La référence des professionnels
des communications et du design

Moins de contenu publicitaire sur le fil de nouvelles Facebook

Après avoir sondé ses utilisateurs, Facebook a annoncé pour janvier 2015 une réduction des publications au contenu jugé trop promotionnel sur les fils de nouvelles. 

Le réseau compte donc filtrer et mieux encadrer la publication des contenus publiés par les marques et entreprises. Ceci inclut les textes incitant à acheter un produit ou à installer une application, ceux encourageant à participer à des concours et tirages sans véritable contexte, et les publications réutilisant le même contenu que certaines publicités.

«Cette modification aura un impact sur la stratégie des annonceurs, puisqu'elle sépare encore plus nettement les publications adressées aux fans de manière "organique", des annonces publicitaires destinées à atteindre des objectifs commerciaux», selon Clément Santa-Maria, responsable, développement des affaires, d'Adsonwall.

La nouvelle politique pourrait même sonner le glas pour certaines marques: «Ces changements pourront s'avérer un point de non-retour pour certaines entreprises qui utilisaient de façon trop promotionnelle et pas assez personnelle le réseau social», mentionne Thoma Daneau, stratège numérique de Palm+Havas.

Toujours selon lui, est-ce une initiative louable? «J’espère que cela forcera les entreprises à varier leurs présences sociales et à ne pas dépendre d’une seule plateforme. Cet ajustement de Facebook fait ressortir l’importance de la stratégie de création de contenu au sein de la planification stratégique. Les marques devront apprendre à se définir davantage pour créer du contenu qui les représente bien et qui plaira aux consommateurs.» 

Ceux qui désireront continuer de produire de la publicité pure et dure devront se résoudre à payer Facebook: «La possibilité de promouvoir par des publications organiques devenant presque nulle, les annonceurs désirant promouvoir des produits ou des services, puis générer des ventes, des inscriptions, des téléchargements, etc. devront nécessairement employer les services publicitaires [de Facebook] pour atteindre leurs objectifs», conclut Clément Santa-Maria.

Cette nouvelle survient alors que Facebook annonce le développement d’une version professionnelle destinée aux utilisateurs du monde des affaires. Ils pourront y partager de l'information liée à leur travail et y être recrutés par de futurs employeurs. Ce nouveau site concurrencerait donc directement LinkedIn, plateforme rivale de réseautage numérique.

comments powered by Disqus