La référence des professionnels
des communications et du design

Hausse de 40% du lectorat des magazines numériques francophones

Hausse en numérique, stabilité dans les imprimés: la base fusionnée PMB/comScore a publié ses plus récents chiffres concernant le lectorat des principaux magazines au pays.

Ils révèlent en effet que l’accroissement de la portée des magazines de langue française passe surtout par le web. Cet automne, la hausse se chiffrait à 31%. À titre comparatif, elle était de 26% à l’automne 2010.

L’utilisation mobile (tablette ou téléphone intelligent) compte pour la plus grande part du lectorat de magazines numériques francophones, ayant plus que doublé depuis l’automne 2013. À l’époque, ils étaient 133 000 lecteurs; ils sont aujourd’hui 322 000 (+140%). Cette augmentation est 10 fois moins importante chez les lecteurs utilisant leur portable ou ordinateur de bureau. Mentionnons par ailleurs que seulement 17% de lecteurs ne consultent que des exemplaires numériques.

Par ailleurs, les 32 versions (imprimées seulement) des titres mesurés par PMB continuent d'atteindre près d’un demi-million de lecteurs en moyenne par numéro, ce qui est le cas depuis 2010. Au chapitre du lectorat par exemplaire, on note une baisse depuis l’automne 2013, passant de 4,6 à 4 personnes.

Kraft qu'est-ce qui mijote compte le plus grand nombre de lecteurs 12+ (1 125 000), devant Touring, distribué aux membres de CAA Québec (1 082 000), et Coup de pouce (988 000).

Suivez ce lien pour consulter les faits saillants de l'enquête.

comments powered by Disqus