La référence des professionnels
des communications et du design

Le numérique a-t-il tué Jacob?

Le fondateur et président de CloudRaker, Thane Calder, pense que oui: «Jacob joue le rôle du canari des mines de charbon pour les détaillants canadiens.»

Jacob, qui comptait parmi les premiers grands clients de l’agence, a officiellement dû mettre la clé dans la porte. Fondée en 1977, l’entreprise québécoise vivait des difficultés financières depuis 2010. S’ils ont été nombreux à blâmer les sociétés étrangères pour la faillite de Jacob, Thane Calder croit que c’est plutôt l'«é-colonisation» qui a mené le détaillant à sa perte.

«Jacob était solide dans la vente au détail; l’entreprise connaissait bien la mode et était encline à s’adapter – ce qu’elle n’est pas parvenue à surmonter, c’est la croissance spectaculaire des consommateurs canadiens en ligne.»

Lissez son texte complet (en anglais) en suivant ce lien

comments powered by Disqus