La référence des professionnels
des communications et du design

Sylvain Lafrance: «La mondialisation crée de nouveaux besoins d’échanges et de communications»

Le professeur associé et directeur du Pôle médias HEC Montréal revient sur les défis de la transformation des médias francophones, à l’occasion du colloque Médias et francophonie: modèles d’affaires et nouveaux publics, tenu la semaine prochaine à Montréal.

sylvain lafrance

professeur associé et directeur, pôle médias HEC montréal (crédit: hec montréal)

Quelles sont les particularités du marché médiatique francophone dans un monde qui tend à se globaliser?
Un des enjeux est celui de la démographie. L’Organisation internationale de la francophonie (OIF) estime que le nombre de francophones dans le monde pourrait tripler dans les 25 prochaines années. Mais dans 25 ans, plus de 85% des francophones se trouveraient sur le continent africain. Cela pose un certain nombre de défis et commande à tout le moins une réflexion sur les outils à mettre en place pour favoriser une évolution soutenue des médias francophones, tant pour les pays du sud que ceux du nord.

Instantanéité, mobilité, gratuité… Le monde des médias ne change pas… Il a déjà changé!

Les médias numériques font désormais compétition aux médias dits traditionnels. En quoi les changements technologiques influent sur la façon dont nous interagissons avec leur contenu aujourd’hui?
Les médias font face en quelque sorte à une triple révolution: technologique, des modèles d’affaires, mais surtout des utilisations. Les citoyens n’emploient plus les médias de la même manière, et la mondialisation crée de nouveaux besoins d’échanges et de communications. Instantanéité, mobilité, gratuité… Le monde des médias ne change pas… Il a déjà changé!

Comment les médias francophones doivent-ils s’adapter à cette mutation? Quels sont les initiatives à prendre pour tirer leur épingle du jeu?
C’est précisément le contenu des discussions d’octobre à HEC Montréal. Des universitaires et des dirigeants de la «planète médias» tenteront d’identifier les pistes les plus porteuses pour la francophonie. Comment s’assurer que ces nouvelles forces resserreront les liens entre les francophones du monde et permettront véritablement la mise en place d’un espace médiatique mondial en langue française.

comments powered by Disqus