La référence des professionnels
des communications et du design

New York: un hommage à Leo Burnett

Cliquez ici pour voir la photo agrandie

La première journée de la Semaine de la publicité, qui se tient jusqu'à vendredi à New York, s'est déroulée à un rythme exténuant. "On dirait que la semaine vient de passer, alors que nous en sommes seulement au premier jour", a dit Ken Kaess, président de l'événement et président-CEO de DDB Worldwide. Dès 8h le matin, les centaines de voyageurs passant par la gare Grand Central pouvaient voir une exposition soulignant la contribution de la publicité aux causes sociétales, avec notamment les campagnes de Partnership for a Drug-Free America, et à la vie new-yorkaise, avec la campagne "I Love New York".

Puis, vers 10h30, une vingtaine de personnages publicitaires ont défilé en voiture sur Times Square, sous les applaudissements des passants. Le cortège, formé par Ronald McDonald, le bonhomme Pillsbury, le lapin Energizer, Tony le Tigre et plusieurs autres, s'est arrêté sur Madison Avenue le temps d'une courte cérémonie.

En après-midi, le Musée de la télévision et de la radio dévoilait une exposition consacrée à Leo Burnett, une agence... de Chicago! Intitulée "Legendary Agency, Legendary Brands", l'exposition a été inaugurée par Linda Wolf, présidente et CEO de Leo Burnett Worldwide. Elle retrace près de 70 ans d'histoire en soulignant l'apport considérable de Leo Burnett au paysage publicitaire. L'agence a notamment créé les personnages de Ronald McDonald, du réparateur Maytag, du Géant Vert et de Tony le Tigre.

La conférence la plus populaire de la journée fut sans doute celle mettant en vedette quatre clients: Dave Burwick de Pepsi, Bob Greenberg de Panasonic, Stefan Jacoby de Volkswagen, et Stew McHie d'ExxonMobil. Le panel discutait des relations clients-agences dans un contexte économique où les annonceurs subissent une pression financière énorme et où les agences doivent accepter de partager les risques avec l'annonceur, c'est-à-dire accepter une rémunération au rendement.

comments powered by Disqus