La référence des professionnels
des communications et du design

Vente de CKAC, le camp de l'opposition s'agrandit

Le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) et le Syndicat des employés de CKAC ont conjointement déposé au Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) un mémoire dans lequel ils s'opposent à la vente de CKAC à Corus Entertainment.

La semaine dernière, le président de Section rouge média, Richard Desmarais, avait, lui aussi, fait part de son opposition à ce projet. Pour plus de détails, cliquez-ici

Selon le SCFP, Astral, qui obtiendrait en échange dans cette transaction cinq stations FM, s'est peu soucié du sort de la radio AM et profitera de la vente des six stations de Radiomédia pour étendre son emprise sur le marché FM. "Au lieu de retenir un acheteur dédié à la relance du AM en tant que radio généraliste axée sur les affaires publiques et l’information, elle accepte de participer plutôt pleinement à la marginalisation de CKAC et des autres stations du réseau Radiomédia".

"En éliminant sa salle des nouvelles (CKAC), Corus veut, à toutes fins utiles, se débarrasser d’un concurrent dans le marché de Montréal", peut-on y lire. "Cette offensive vise deux objectifs: paver la voie à l’opération de sauvetage de son 98,5 FM, la convertissant en radio parlée, et tonifier sa station de nouvelles en continu, Info 690 AM".

Avec quelque 655 000 auditeurs, CKAC, la plus ancienne station de radio francophone privée au monde, se classe au premier rang des stations généralistes axées sur l’information et les affaires publiques (BBM printemps 2004). Le 7 septembre, le CRTC doit tenir des audiences publiques en vue d'accepter ou de rejeter la transaction.

comments powered by Disqus