La référence des professionnels
des communications et du design

La pub se porte bien au Canada

Des études de NTC Research et de Nielsen Recherche Média montrent que les budgets publicitaires sont en hausse au Canada depuis le début de 2004. Ainsi, 23% des 1000 entreprises canadiennes interrogées par NTC ont affirmé avoir augmenté leurs budgets publicitaires lors du premier trimestre de 1004. Et elles sont 39% à prévoir une hausse en 2004 comparativement à 2003. Enfin, elles sont 25% à prévoir une baisse cette année.

"Le suivi de ces budgets procure de l’information très utile pour les directeurs de marketing et les autres décideurs du milieu des affaires, et permet aux entreprises de comparer les tendances dans les prévisions budgétaires, de donner un point de référence pour la performance et d’identifier très tôt les changements dans les schémas de dépenses", dit Jacques Duval, président de l’agence Marketel et du conseil de l’Institut des communications et de la publicité (ICA).

L’étude de NTC indique également que les dépenses publicitaires dans les médias connaissent dernièrement une hausse moins élevée que celle des autres activités de marketing telles que le marketing direct et les opérations de promotion. De plus, les dépenses publicitaires dans les médias ont globalement connu une progression de 12% au Canada en 2003, pour atteindre le montant de 6,8 milliards$. Selon une étude de Nielsen, la tendance à la baisse qui durait depuis 2000 est donc maintenant inversée.

L’annonceur le plus important a été Procter & Gamble, avec des dépenses de 166 millions$. Il a été suivi par le gouvernement du Canada (107 millions$), DaimlerChrysler (106 millions$), General Motors (102 millions$) et Ford (95 millions$). Près de la moitié des dépenses publicitaires ont été accaparées par la télévision, tandis que les quotidiens en ont obtenu 37%.

comments powered by Disqus