La référence des professionnels
des communications et du design

Sheila Fraser défend son rapport

Témoignant devant le comité des comptes publics, Sheila Fraser a défendu hier son rapport sur l’affaire des commandites fédérales. La vérificatrice générale a été catégorique: les faits contenus dans son rapport sont exacts et elle n'a jamais vu certains contrats, même si elle en avait fait la demande.

Concernant le témoignage de Charles Guité, le responsable du programme des commandites qui a affirmé que tous les documents étaient dans les dossiers à son départ, Mme Fraser estime que cela est "difficile à croire". Elle a réitéré que l'ancien fonctionnaire avait contourné les règles d'attribution de contrats.

La vérificatrice générale a répété que son bureau n'avait trouvé aucune information dans les dossiers étudiés pouvant justifier le montant octroyé, pas plus qu'un plan de visibilité, une évaluation des résultats, un contrat qui précise clairement les biens et services à fournir et une information suffisante sur les paiements effectués. Selon elle, chaque dossier aurait dû comprendre une justification de la décision de commanditer un évènement, y compris une proposition ou une lettre des organisateurs de l'événement.

Les conclusions du rapport de la vérificatrice générales ont été attaquées par plusieurs témoins, notamment les dirigeants des agences de communication et des sociétés de la Couronne convoqués par le comité parlementaire chargé de faire la lumière sur cette affaire (pour plus de détails, cliquez ici).

Pour télécharger le rapport Fraser, cliquez ici (PDF).

comments powered by Disqus