La référence des professionnels
des communications et du design

Pub et plagiat: qu'en pensez-vous?

Des courriels visant à dénoncer des publicités plagiées circulent massivement ces jours-ci parmi les publicitaires du Québec et ont, bien sûr, abouti à la rédaction d'Infopresse. De toute évidence, la question du plagiat est plus que jamais d’actualité chez les publicitaires québécois.

Le Québec est loin d’être un exemple unique. La question des "emprunts" soulève depuis longtemps des débats chez les publicitaires de tous les continents. Des publicitaires français ont d’ailleurs créé le site Web Joe la pompe, entièrement consacré aux "ressemblances" entre des pubs de France et d’ailleurs; ils y dressent même un "hit-parade des pompeurs", dominé par plusieurs des plus grandes agences françaises...

La rédaction d'Infopresse a souvent reçu, au fil des ans, des courriels comme ceux qui circulent ces jours-ci, souvent anonymes, nous priant de bien vouloir dénoncer les présumés "copieurs". Ces jours-ci, c'est l'agence Amen qui fait les frais de tels envois. Mais d’autres, par le passé, ont ainsi été pointées du doigt. Nous ne voulons, pas plus aujourd’hui qu’alors, inviter les dénonciations ni tenir une nomenclature des pubs qui auraient pu être "pompées".

Mais la question du plagiat permet de débattre sur une foule de questions fondamentales en ce qui concerne la création publicitaire. Dans un domaine comme la publicité, où finissent les emprunts amusants et enrichissants, et où commence le plagiat? Est-ce si grave d’emprunter des idées ailleurs? Pourquoi oui, pourquoi non? Et est-il possible que des ressemblances publicitaires reposent sur des "coïncidences" de bonne foi? Nous vous invitons à répondre à ces questions, et à en soulever d’autres que vous jugez pertinentes sur le sujet.

Notre chroniqueur Jean-Jacques Stréliski expose déjà son point de vue dans le texte qui suit (pour lire celui-ci, cliquez ici). Et vous? Que pensez-vous du plagiat en pub? Et que pensez-vous des dénonciations qui circulent? Faites nous parvenir vos opinions en cliquant ici. Nous les publierons dans les prochaines éditions du quotidien Infopresse.

comments powered by Disqus