La référence des professionnels
des communications et du design

Le National Post bat le Globe and Mail

À Montréal, le quotidien The Globe and Mail a maintenant moins de lecteurs en semaine que son principal concurrent, le National Post.

Selon l'étude NADbank 2003, le Globe and Mail est lu par en moyenne 42 000 adultes montréalais en semaine (Montréal RMR, 18 ans et plus), alors qu'ils étaient 52 200 en 2002. En revanche, le lectorat de son édition du samedi a augmenté, étant passé en un an de 48 600 à 53 700. Et en semaine, 67% de ses lecteurs sont non francophones.

De son côté, le lectorat du National Post a progressé de 42 500 à 43 700 Montréalais en semaine. Le samedi, il a chuté en un an de 50 100 à 40 200. Son lectorat en semaine est à 75% non francophone.

Il est à noter que la Gazette a maintenant un lectorat moyen de 361 100 Montréalais en semaine. L'édition du samedi est lue par 426 700 personnes. Son lectorat en semaine est à 87% non francophone.

Par ailleurs, le Globe and Mail demeure le quotidien national le plus lu au Canada. En semaine, il attire 949 400 lecteurs, et son édition du samedi 1 041 100. De son côté, le National est lu en semaine par 634 400 Canadiens, et son édition du samedi par 622 600.

Les entrevues de la première phase de l'étude 2003 de NADbank ont été conduites entre le 14 janvier et le 7 juin 2003. Celles de la seconde phase ont eu lieu entre le 9 septembre et le 20 décembre 2003.

comments powered by Disqus