La référence des professionnels
des communications et du design

Claude Boulay prêt à témoigner

Claude Boulay, l'ancien président de l'agence Everest Communication Marketing, a affirmé n'avoir rien à se reprocher relativement à l'affaire des commandites fédérales.

Joint par la chaîne TVA en Caroline du Nord, où il séjourne en compagnie de son fils, M. Boulay s'est même dit prêt à venir témoigner devant le comité des comptes publics des Communes pour prouver la légitimité des contrats obtenus du gouvernement.

"On a eu des contrats en bonne et due forme; on a livré les produits en bonne et due forme, conformément à nos contrats; et on n'a absolument rien à se reprocher", a-t-il dit à TVA. "La majorité des problèmes dont on parle aujourd'hui sont arrivés en 1995, 1996 et 1997, avant même qu'on soit impliqués, nous, dans ce dossier. Il n'y a pas un sou qui manque dans la gestion de nos contrats."

Rappelons qu'Everest est l'une des agences de publicité citées dans le rapport de la vérificatrice générale Sheila Fraser sur le programme des commandites fédérales, dont les révélations mettent dans l'embarras les fédéraux depuis plusieurs semaines. (Pour télécharger le rapport Fraser, cliquez ici.) (PDF.)

Quant à son amitié avec le ministre Denis Coderre, qui était impliqué dans le programme des commandites fédérales, M. Boulay considère que les gens mélangent tout: "Ils mêlent de l'amitié à des relations d'affaires", a-t-il dit. "Éventuellement, tout va se démêler."

comments powered by Disqus