La référence des professionnels
des communications et du design

Des éloges pour Janet Jackson

Le "Nipplegate", à savoir le coup d'éclat de la chanteuse Janet Jackson, qui a exhibé son sein droit en direct lors de la mi-temps du Super Bowl, a déclenché aux États-Unis un vent de panique chez les chaînes de télévision en même temps qu'une multitude d'éloges de la part d'experts en relations publiques.

Ainsi, James LaForce, partenaire de l'agence new-yorkaise LaForce & Stevens, salue la performance spectaculaire de Janet Jackson: "Notre agence adore les coups d'éclats, et nous devons reconnaître que le sien met la barre très haut pour nous maintenant", a-t-il dit au magazine américain Advertising Age.

"C'est le coup ultime", a commenté Andy Morris, dirigeant d'Andy Morris & Co, de New York, agence spécialisée en relations publiques dans le domaine de la musique. "Ce coup-là correspond exactement à Janet Jackson, d'autant plus que son prochain CD a pour thème le sexe".

Desiree Gruber, présidente de Full Picture, qui s'occupe notamment des relations publiques de Lisa Marie Presley et d'Arnold Schwarzenegger, précise que seule une vedette comme Janet Jackson pouvait se permettre de faire ça: "Janet est une marque, tout comme Frito-Lay. Elle vient de mettre sa marque au sommet d'un seul coup."

Selon la société de recherche médias Carma International, de Washington, le "Nipplegate" a fait l'objet de deux fois plus de mentions dans les médias américains que le match lui-même dans les quatre jours qui ont suivi l'événement. Et sur le Web, "Janet Jackson" est brusquement devenu l'un des termes plus demandés sur les moteurs de recherche.

Rappelons qu'une nouvelle chanson de Janet était diffusée sur les radios du monde entier dès le 2 février, le lendemain de l'événement, et que la sortie de son nouveau CD est prévue pour les prochaines semaines.

De leur côté, les chaînes de télévision américaines cherchent des solutions pour éviter que de telles tempêtes médiatiques ne se reproduisent. La première victime est Janet elle-même: la chanteuse devait remettre un prix dimanche soir aux Grammy's, les plus hautes récompenses musicales aux États-Unis, mais les organisateurs, sous la pression de CBS, qui diffusait dimanche le Super Bowl, l'ont rayée de la liste. En revanche, Justin Timberlake, qui dit avoir été lui-même "horrifié" par ce qui s'est passé, a assisté à la cérémonie et a reçu un trophée.

Devant l'embarras de CBS, un autre grand réseau, ABC, a décidé que la retransmission des prochains Oscars, le 29 février, se déroulerait avec cinq secondes de décalage. Cela devrait permettre à la chaîne de couper les conduites jugées inconvenantes. De plus, NBC a demandé aux producteurs de la télésérie "Urgences" de retirer une scène montrant une paire de seins, en fait un plan où l'on voit la poitrine dénudée d'une femme de 80 ans en train de recevoir un traitement d'urgence. C'est à regrets que la production s'est pliée à cette demande, même si l'épisode était programmé après 22h30.

comments powered by Disqus