La référence des professionnels
des communications et du design

Radio-Canada soucieuse de son français

Plusieurs mesures ont été prises par Radio-Canada pour améliorer la qualité du français de ses journalistes et animateurs. Elles découlent des recommandations soumises en mars dernier par le Groupe de travail sur la qualité de la langue (GTQL), un comité interne chargé de réfléchir à la question.

Ainsi, un site Web linguistique, accessible par intranet, a été créé à l'intention du personnel de Radio-Canada. Comptant déjà 3 000 fiches sur des difficultés courantes (anglicismes, barbarismes, etc.), ce site propose aussi des aide-mémoire sur des aspects de la langue à l'origine de nombreuses erreurs. De plus, un dictionnaire de langue générale en version électronique sera installé sous peu sur les postes de travail, en commençant par ceux des salles de nouvelles.

Dans le cadre du resserrement des critères d'embauche, de nouveaux tests de français oraux et écrits ont également été conçus. Et des ateliers visant à permettre aux employés en poste de parfaire leurs connaissances seront organisés à partir du printemps prochain.

De surcroît, deux nouveaux conseillers linguistiques se joindront en janvier à celui déjà en poste: un à Ottawa, pour s'occuper des régions; et un à Montréal, pour servir l'information.

Enfin, une édition revue et augmentée du document "La politique linguistique de Radio-Canada", adaptée pour les équipes de la radio, de la télévision et du Web de la société d'État, sera publiée en janvier. Elle est confiée à Jean-Claude Labrecque, rédacteur en chef à l'information radio.

comments powered by Disqus