La référence des professionnels
des communications et du design

St-Hubert retire l'une de ses pubs

À la suite de plaintes du public, la chaîne de restaurants St-Hubert retirera dimanche sa publicité dans laquelle les participants à une messe entonnent une vieille ritournelle de la marque. "En fait, cette publicité devait se terminer dimanche de toute façon, mais il était question de la reprendre ultérieurement, ce que nous ne ferons pas", a dit au quotidien La Tribune Jean-Claude Hardy, directeur, marketing, de St-Hubert.

Parmi les plaignants figure Yvon St-Pierre, un retraité résidant à Bromont, qui avait écrit par courriel à la direction de St-Hubert:
"Nous sommes un groupe de personnes à la retraite qui joue au bridge le dimanche et aux quilles une fois par semaine. Après nos rencontres, nous avons pris l'habitude d'aller tous ensemble chez St-Hubert. Au fil des années, c'est comme devenu un rituel. Nous avons été surpris et très déçus de voir sa dernière publicité, qui se déroule dans une église et qui ridiculise cette institution en chantant en grégorien le célèbre "Pout pout pout que désirez-vous". (En plus, mon petit-fils m'apprend que Rock et Belles Oreilles avait déjà fait la même caricature sur un de leurs disques, il y a 15 ans! J'espère que vous n'avez pas payé trop cher pour une idée aussi originale...) Aujourd'hui, nous voulons vous faire savoir que nous avons l'intention d'aller manger ailleurs que chez St-Hubert, et que nous entendons le dire au plus grand nombre de personnes possible. Nous ne sommes pas des fanatiques religieux, mais nous croyons que certaines institutions méritent d'être respectées."

Dans sa réponse par courriel, Jean-Claude Hardy avait écrit:
"Soyez assuré qu'en produisant notre plus récent message publicitaire, notre intention n'était surtout pas d'offenser qui que ce soit. En fait, ce que nous désirions souligner, c'est que, quel que soit le moment ou l'endroit, on a toujours St-Hubert en tête. À ce titre, notre agence de publicité, Bos, avait d'ailleurs préalablement pris soin de vérifier la rectitude du message auprès de gens très préoccupés par la question religieuse, sans que ceux-ci se montrent offensés. Nous demeurons toutefois désolés que ce message vous ait personnellement déplu."

Dans sa prochaine publicité, qui sortira le 1er décembre, St-Hubert continuera d'utiliser la même ritournelle. Mais cette fois-ci, elle mettra en scène un père qui endort son enfant en lui chantant le refrain publicitaire.

comments powered by Disqus