La référence des professionnels
des communications et du design

Rémi Marcoux désigné comme un pdg performant

Rémi Marcoux, de Transcontinental, est le pdg québécois le plus performant de ceux qui travaillent dans le secteur des communications, selon le magazine "Le pdg de l'année", publié conjointement par le Financial Post et La Presse. Son "indicateur de performance" est en effet évalué à 4,5, ce qui lui permet de se classer à la quatrième place du palmarès des pdg québécois les plus performants, le premier étant Jean Coutu (indice de 8,15).

Il est à noter que les indicateurs de performance sont calculés à partir de trois facteurs: la rémunération (incluant le salaire, les primes, les options et autres avantages), la taille de l'entreprise selon le chiffre d'affaires, et le rendement de la société sur les marchés boursiers par rapport au sous-indice SP/TSX qui lui correspond.

De plus, le magazine désigne les 10 pdg québécois les moins performants du Top 200 du Canada. Trois pdg du secteur des communications apparaissent dans la liste, à savoir: Louis Audet, de Cogeco (indice de 0,58); Ian Greenberg, d'Astral Media (0,71); et Michael J. Sabia, de BCE (0,87).

Il s'agit de la deuxième édition francophone du magazine annuel, qui a fait l'objet, mardi, d'une insertion sélective dans 150 000 exemplaires distribués aux abonnés de La Presse et en kiosques. Outre le palmarès des 200 meilleurs pdg de l'année, le magazine dévoile notamment les rémunérations de ces pdg, et dresse un portrait du pdg moyen au Canada.

comments powered by Disqus