La référence des professionnels
des communications et du design

Les pubs de l'industrie forestière critiquées

Cliquez ici pour voir la photo agrandie

Plusieurs regroupements de l'industrie forestière mènent actuellement des campagnes pour redorer leur image auprès des Canadiens, au grand dam d'associations de défense de l'environnement.

Ainsi, la dernière campagne de l'Association des produits forestiers du Canada (APFC) soutient que "les forêts canadiennes augmentent de volume" et qu'elles "sont certifiées pour la durabilité écologique à long terme". Selon l'APFC, plusieurs sources appuient ces déclarations: l'Institut des ressources mondiales (WRI), l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), Environnement Canada et le Service canadien des forêts (SCF).

"Il est très important pour les Canadiens de comprendre que l'APFC joue un rôle constructif dans l'environnement canadien", dit Jean-Pierre Martel, premier vice-président, développement durable, de l'APFC.

Ce message fait l'objet d'une plainte de la part du Sierra Legal Defence Fund. Ce qui n'empêche pas l'APFC de continuer de diffuser son annonce publicitaire, notamment dans des quotidiens (entre autres dans La Presse).

De son côté, le Conseil de l'industrie forestière du Québec (CIFQ) diffuse lui aussi des messages publicitaires dans des quotidiens (dans le Journal de Montréal, entre autres). La signature est: "Pourquoi ne pas laisser les arbres vivre éternellement? Parce que les arbres ne sont pas éternels." L'annonce renvoie au site Web du CIFQ, où se trouvent nombre de réponses aux questions que se posent les Québécois concernant l'état de santé des forêts de la province.

comments powered by Disqus