La référence des professionnels
des communications et du design

Métro seul dans le métro montréalais

La juge Dionysia Zerbisias, de la Cour supérieure du Québec, a confirmé la validité de l’entente d’exclusivité octroyée au quotidien gratuit Métro par la Société de transport de Montréal (STM). Cette entente, conclue le 28 février 2001, accorde aux Publications Métropolitaines, un partenariat regroupant Médias Transcontinental, Metro International et Gesca, le droit exclusif de distribuer un quotidien gratuit dans le métro de Montréal.

La juge a ainsi rejeté, vendredi, la plainte de Corporation Sun Media, une division de Quebecor, visant à obtenir le droit de distribuer, elle aussi, son quotidien gratuit Montréal Métropolitain dans le métro montréalais, et non seulement à l'extérieur. Sun Media avait pour argument principal que l'entente entre la STM et Métro constituait une violation de la liberté de la presse.

"Nous avons fait valoir, avec la STM, que dans le contexte particulier du métro, des raisons de sécurité imposaient la distribution d’un seul journal gratuit à l’intérieur du métro", a dit André Préfontaine, président de Médias Transcontinental. "Nous avons également fait valoir que les 19 autres sociétés de transport dans le monde qui offrent ce genre de service n’ont qu’un seul journal distribué à l’intérieur de leur métro, et qu’il n’y a simplement pas de place pour deux journaux gratuits rentables. La juge nous a donné raison."

comments powered by Disqus