La référence des professionnels
des communications et du design

Le Grand Prix du Canada part en fumée

À cause de la loi antitabac qui entrera en vigueur cet automne, le Grand Prix de Formule 1 du Canada n'aura pas lieu à Montréal en 2004. C'est ce qu'a annoncé hier le promoteur de l'événement, Normand Legault: "Le Canada ne figurera pas au calendrier 2004 du championnat du monde de F1", a-t-il dit en conférence de presse. "Je savais que le Grand Prix du Canada était en danger, et je ne suis pas surpris de cette décision."

En effet, plusieurs écuries sont parrainées par des entreprises de cigarettes, et celles-ci exigent en retour d'être vues à la télévision et dans les photos des quotidiens, chose qu'empêche la future législation. La compagnie de Bernie Ecclestone, Formula One Management (Fom), chargée du championnat du monde, a adressé mercredi à M. Legault une lettre l'informant que l'événement n'aurait pas lieu en 2004 en raison de la nouvelle législation antitabac. Elle a fait valoir une clause dans le contrat qui indique qu'en cas d'entrée en vigueur d'une loi antitabac, la Fom se réserve le droit d'annuler la course.

Selon M. Legault, il demeure un dernier espoir: convaincre les écuries parrainées par les entreprises de cigarettes - comme Ferrari (Marlboro), McLaren (West), Bar (Bat), Jordan (Benson & Hedges) - de venir à Montréal sans que les voitures portent ces marques. Cela se fait déjà en Angleterre et en France.

Autre difficulté: le Grand Prix du Canada n'a plus de commanditaire principal. L'entente de cinq ans avec Air Canada vient de se terminer et n'a pas été renouvelée (pour plus de détails, cliquez ici).

comments powered by Disqus